Le management du changement est du management « tout court »

Jean-Louis Muller, publié le

Nous assistons depuis 2000 à une emphase sur les changements où sont distingués avec outrance management du changement et management « normal ». C’est oublier que lors de périodes apparemment plus stables, les managers devaient aussi exercer leurs pouvoirs. Le pouvoir était défini comme la capacité à susciter des changements chez les personnes, les équipes et les organisations. Les managers devaient faire faire des actions que les personnes et les équipes n’accomplissaient pas spontanément. Il leur fallait déjà, bousculer les routines, développer de nouvelles compétences, orienter les uns et les autres vers la performance. L’attention insistante portée sur le leader du changement peut faire croire que ce rôle est compliqué, douloureux et constellé d’embûches. C’est oublier que le changement est un processus producteur de progrès et de valeurs, même s’il s’accompagne d’effets indésirables. Le manager se doit d’anticiper ces effets et de penser à leur traitement. C’est avant et pendant les processus de changement que les peurs et les résistances associées se manifestent. Après, de nouveaux équilibres s’établissent. Depuis la nuit des temps, chaque découverte scientifique s’est accompagnée de prévisions apocalyptiques : « la vitesse des premiers trains : 20 km à l’heure, perturbera la fécondité des femmes ! », « le micro-ordinateur éradiquera l’utilité des secrétaires et assistantes », « internet nous fera perdre le sens de la coopération »… Pour vous aider à assumer avec aisance et efficacité ce rôle de leader du changement, je m’autorise à vous donner 5 conseils.

 1. Remplacez de votre vocabulaire le mot changement par des mots plus précis et explicites : progrès, évolution, adaptation, transition, transformation, rupture…

2. Transformez pour vous et les autres les contraintes en données à traiter

 3. Faites très simple dans le discours et dans l’action

 4. Poursuivez peu d’objectifs, mais élevés

 5. Entamez peu d’actions, mais à fond.

Et surtout : conduire le changement fait partie de votre travail, de votre responsabilité et de votre mission.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

32 commentaires

Francis Jacq

Char ami, j’ai lu à la file tes derniers billets sur le changement et sur le deuil abusivement comparé à un changement.

Il me semble que tu pourrais insister sur « l’échelle des conséquences »

Il y a des nouveaux contextes, des ordres, etc.. qui entrainent des changements (tu as raison d’insister sur le vague de ce terme).

C’est la mission du manager de discerner les modifications, les évolutions, les remises à plat, comme de préserver les continuités.

C’est aussi son rôle que de favoriser la créativité collective, de faire poser les problèmes et de faciliter la recherche de solutions.

En tout cas, l’avenir est ouvert. De multiples voies sont possibles, et les équipes peuvent aimer ce suspense : quel avenir va-t-il advenir : des conséquences minimes ou des bouleversements où les anciennes valeurs sont mises a bas ?

A l’inverse, le deuil n’a qu’une conséquence : la fin du suspense, la fin de l’invention de son histoire, des histoires possibles ..

J’ai eu plus d’information sur ce salarié de France Télécom qui s’est immolé. Après 4 ans de missions successives, il est nommé Préventeur. A priori, cela reprend ses compétences de membre de CHSCT. Sauf que la Direction ne l’écoute pas et que ses anciens copains du CHSCT lui tourne le dos car il est « passé de l’autre coté ».

Il parait que ceux qui se suicident sont des personnes compétentes qui prennent leur travail trop à cœur. Ce sont ceux qui sont capable de construire « l’échelle des conséquences », qui sont capables de construire une histoire possible, et puis, soudain, il n’y a plus de pages à tourner au livre, il y a le mot FIN


Répondre

Avatar de Boselli

Boselli

SUR LE CHANGEMENT :

PARUTION en juin 2011 aux éditions de L’Harmattan /Questions contemporaines

PEUT-ON COACHER LA FRANCE ?
Essai sur le changement, la France et ses avenirs désirables
de Patrick DUGOIS

La rencontre imaginée d’un coach professionnel et d’un être singulier puisque… collectif.

Essai politique, mise en application des méthodologies du coaching d’organisation, « Peut-on coacher la France ? » dépeint également une certaine idée de la France… et de ses avenirs désirables.

Plus que jamais la thématique du changement est au cœur de nos sociétés. Qu’il s’agisse individuellement de nous adapter à de nouvelles technologies, d’évoluer professionnellement ou pour les organisations – associations, entreprises, collectivités publiques – qu’elles s’adaptent à de nouveaux contextes, développent de nouveaux services, de nouveaux produits ; la nécessité du changement est une constante. Les pays dans leur ensemble n’échappent pas au mouvement et les questions liées aux réformes, aux adaptations, si elles sont beaucoup débattues en période électorale, sont devenues une préoccupation permanente.
L’impératif du changement est si fort aujourd’hui que peu à peu se sont développés des outils, des méthodes pour l’accompagner. Face à une société française sommée de changer, à une France dite rétive aux réformes, bloquée et qui souffre, quelles méthodes appliquer ?
L’auteur nous convie ainsi à dix séances de coaching où la France explore avec son coach ses difficultés, ses limites et envisage de nouveaux avenirs désirables.


Répondre

cigarette electronique

Plus que jamais la thématique du changement est au cœur de nos sociétés. Qu’il s’agisse individuellement de nous adapter à de nouvelles technologies, d’évoluer professionnellement ou pour les organisations – associations, entreprises, collectivités publiques – qu’elles s’adaptent à de nouveaux contextes, développent de nouveaux services, de nouveaux produits ; la nécessité du changement est une constante. Les pays dans leur ensemble n’échappent pas au mouvement et les questions liées aux réformes, aux adaptations, si elles sont beaucoup débattues en période électorale, sont devenues une préoccupation permanente.


Répondre

Parfum moins cher

C’est la mission du manager de discerner les modifications, les évolutions, les remises à plat, comme de préserver les continuités.


Répondre

Librairie Musulmane

C’est aussi son rôle que de favoriser la créativité collective, de faire poser les problèmes et de faciliter la recherche de solutions.


Répondre

Eleaf grossiste

Essai politique, mise en application des méthodologies du coaching d’organisation, « Peut-on coacher la France ? » dépeint également une certaine idée de la France… et de ses avenirs désirables.


Répondre

Consultant SEO

A l’inverse, le deuil n’a qu’une conséquence : la fin du suspense, la fin de l’invention de son histoire, des histoires possibles ..


Répondre

formation electronique maroc

Très intéressant post, j’aime bien votre style


Répondre

    Evapoteur

    A l’inverse, le deuil n’a qu’une conséquence : la fin du suspense, la fin de l’invention de son histoire, des histoires possibles ..


    Répondre

Rachel Libie

Dans ce genre de situation, il faut persévérer et s’armer d’optimisme sinon on fera marche arrière dans les affaires.


Répondre

Philippe

Bonour à tous, je suis d’accord avec vous lorsque vous dites qu’il faut remplacer le mot changement pas des mots positifs comme : progrès, évolution, adaptation, transition, transformation, rupture…Lorsqu’on parle de changement tout court, on peut faire allusion à un changement négatif, c’est toujours bine de le préciser. En un mot, management = Progression


Répondre

Lucien

J’ai un projet startup qui doit être lancé dans 6 mois, j’ignorais certaines choses, mais votre article tombe à pic. Il conseille et oriente, je n’aurai pas demandé mieux. Mais pour ne pas faire un mauvais démarrage, vous pensez que je dois consulter un expert en management pour me faire accompagner ?


Répondre

Lisa

Article vraiment intéressant, c’est utile pour le management au quotidien. Je vais essayer merci.


Répondre

Rachelle Lia

Bonjour,
Le monde change, celui des économies et des entreprises aussi. A ces nouvelles réalités, aux défis qu’elles lancent, les organisations doivent réagir par leurs stratégies, et les dirigeants par un nouvel état d’esprit : le management d’avenir.


Répondre

Sylvain

On a certes tous une manière de gérer, un management qui nous est propre, mais il n’en demeure pas moins vrai qu’il faut s’appuyer sur certaines bases pour ne pas passer à côté de certaines opportunités qui peuvent être très bénéfiques pour la structure dans laquelle on bosse ou qu’on accompagne en tant que consultant.


Répondre

coiffuremoinschere.com

Grâce à vous, j’ai pu apprendre beaucoup de choses intéressantes. J’espère en apprendre encore. Je vous félicite pour ces merveilleux partages. Continuez ainsi !


Répondre

Amandine Lardo

Des très bons conseils sur lesquels on peut s’appuyer pour mener à bien ses activités et évoluer dans son domaine d’activité sans s’égarer. Je partage au max cette page sur mes réseaux sociaux pour permettre à tous ceux qui souhaitent entreprendre et continuellement évoluer par rapport à l’évolution et aux besoins du marché dans lequel on évolue.


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    Merci


    Répondre

Fernand

Cet article m’a beaucoup aidé, j’étais désorienté et sans repère quand je suis tombé sur le cet article qui est un guide assez explicite. Pour ne pas m’égarer, j’ai affiché cette liste de points importants dans mon bureau et s’a l’air de marcher.


Répondre

JulienMonaco

Bonjour, bel article mais je ne sais pas si c’est encore d’actu ou pas


Répondre

Laurent

On aimerait bien si vous pouvez mettre à jour cet article! On est bien intéressé! Merci pour le partage


Répondre

Leo Fevre

Merci pour cet article, c’est à la fois logique et évident !


Répondre

Arielle

Je suis intéressé par ce genre d’article et je souhaite savoir si vous avez d’autres textes de ce genre. Merci! sinon, c’est intéressant.


Répondre

Daniel

De très bon conseils gratuits à suivre et à appliquer si l’on souhaite connaître une évolution continue et prospérer dans ce qu’on entreprend comme activité, sans se heurter à des difficultés complexes.


Répondre

Odette

Bonjour,
Le changement organisationnel peut être étudié en tenant compte de plusieurs éléments. En effet, selon la littérature et les recherches effectuées par des praticiens dans des entreprises, il est source de plusieurs typologies. Nous remarquons cependant que les types du changement selon la nature regroupent les spécificités du changement en tenant compte aussi bien de son ampleur, sa profondeur et son rythme ainsi que les évènements externes à l’entreprise.


Répondre

Charles

Je confirme que c’est du management tout court mais j’ajouterai juste qu’il faut bien choisir les étapes pour mettre en place les changements.


Répondre

Clea Marie

C’est plus facile à dire qu’à réaliser, c’est assez complexe


Répondre

Jim Dak

Merci pour les conseils, de la part d’un entrepreuneur novice


Répondre

Avatar de ALICIA

ALICIA

On devient dingue si on y pense trop!!!!! Penser à méditer… Alicia de https://www.french-revolution.fr/


Répondre

Rose DESPALLIERE

C’est un concept difficile à appréhender. Pour le moment c’est le confinement. De Rosa du site https://www.comparateur-mutuelle.name/


Répondre

Rose DESPALLIERE

C’est un concept complexe et difficile à comprendre. Leader, manager, dirigeant…. comment les différencier. C’est un vrai casse-tête. Rosa de https://www.comparateur-mutuelle.name/


Répondre

Lele Ryan

Merci pour l’explication les pros


Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page