Etes vous symétrique et complémentaire ?

Jean-Louis Muller, publié le , mis à jour à

Man with a Tangled Mess of Wires

Lorsqu’un chef de projet dit à un autre chef de projet : « nous devrions faire un PERT commun pour coordonner nos deux projets », les deux protagonistes se comprennent aisément, le PERT étant une méthode connue dans leur contexte. Idem entre un médecin urgentiste invitant un interne à poser une sonde endotrachéale à un blessé. Idem entre deux financiers échangeant sur la titrisation des créances ou deux linguistes s’accordant sur la disponibilité sémantique des concepts.
Tous se comprennent aisément car ils partagent le même contexte professionnel. Les idées, méthodes et mots sont précisément codifiés. En d’autres termes, lorsqu’un expert parle avec un expert de son métier, ils entretiennent des relations symétriques. Chaque domaine d’expertise produit des codes et des normes. Lorsqu’ils sont en désaccord ou en conflit, les experts partagent néanmoins des références communes. C’est dans cette optique symétrique que dans les organisations et entreprises traditionnelles, les « chefs » étaient promus grâce à une expertise supérieure à celles et ceux qu’ils encadraient. Cette approche est encore utile et viable dans de nombreux secteurs d’activité, là où l’expertise est le fruit de l’expérience.
En revanche, les organisations transversales et matricielles obligent les experts de différents domaines à coopérer sur des projets intégrant finances, RH, qualité, études, informatique, recherche… Et pour corser le tout, ces projets sont en grande partie internationaux où les cultures locales restent vivaces y compris dans les multinationales à forte intégration culturelle. Si l’on ne prend pas le temps de comprendre les autres contextes, de s’y synchroniser sans pour autant s’y fondre, de s’accorder sur des codes communs, la qualité diminue et les couts explosent. Nous sommes ici dans un univers complémentaire.
Pour résumer, vous êtes symétrique lorsque vous travaillez avec des experts de votre domaine, et complémentaire lorsque vous coopérer avec des expertises et cultures autres que la votre.
Vous avez probablement remarqué que le titre de cet article est : êtes vous symétrique ET complémentaire et non pas OU. Il convient en effet d’exceller sur ces deux modes. La rareté faisant le prix, repérez dans vos entreprises respectives quelles sont les compétences les plus « vendables » en termes de trajectoire et d’intérêt professionnels.
Ce dernier article sur l’intelligence contextuelle amorce une transition avec l’intelligence relationnelle, sujet de mes prochains billets.

 

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page