Entretenez votre agilité intellectuelle

Jean-Louis Muller, publié le , mis à jour à

© Getty Images

© Getty Images

La vocation de l’école est d’instruire, de cultiver et d’interagir avec les autres, trois acquis contribuant à l’intelligence intellectuelle. Ceci étant dit, vous pouvez être autodidacte et faire preuve d’agilité intellectuelle. L’instruction est certes un atout, mais pas la seule condition pour être un manager performant. Mon propos dans ce billet est de vous décrire trois techniques applicables aisément quel que soit votre niveau scolaire : Penser la conclusion, morceler regrouper et préciser.

Penser la conclusion.

Les émotions , pensées et actions sont efficaces lorsqu’elles sont tendues vers un but. Par exemple :

  • Avant de rédiger un texte professionnel, ou préparer une intervention en public, clarifiez quelle est l’idée principale que vous voulez faire passer. Vous élaborez ensuite le plan de votre communication ainsi que votre argumentation.
  • Affectez à chacune de vos réunions un but précis en vous posant la question : « qu’est ce qui me fera dire que cette réunion fût utile? ». Affectez un temps et organisez ensuite le plan et les méthodes d’animation. Autant que faire se peut, informez les participants sur les enjeux et les résultats escomptés de vos réunions.
  • Avant de vous lancer à corps perdu dans un projet, posez vous d’abord des questions orientées vers les résultats : quels sont les critères de réussite du projet? à quelle date ? Planifier ensuite les activités et points de passage à l’envers. C’est à dire : que faut-il avoir réalisé quinze jours avant le résultat visé? un mois avant ? six mois avant? dès la semaine prochaine?

Morceler regrouper.

Illustrons cette technique avec deux exemples.

Un chef de projet dont vous êtes responsable pénètre affolé dans votre bureau. Il vous assène en vrac : « Le projet prend du retard, certains intervenants ne coopèrent pas entre eux, d’autres prennent des arrêts maladie, les réunions s’éternisent et ne commencent jamais à l’heure, il y a de nombreux bugs informatiques, je passe mon temps à courir après les évènements… » Il morcelle en nombreux exemples sa réalité, ce qui fait une masse énorme de problèmes à traiter.

Votre valeur ajoutée face à ce morcellement est d’opérer un regroupement. Par exemple :  « quel est ton objectif lorsque tu me dis tout cela? » ou « quel point devrions nous traiter en priorité pour que les autres s’améliorent? »

Le regroupement consiste à orienter la pensée vers une synthèse plus mobilisatrice que de courir après plusieurs lièvres à la fois.

Vous pouvez aussi être confronté à la situation inverse. Par exemple : « Il y a un problème de motivation dans le projet que je supervise. » Dans ce cas, le chef de projet fait un regroupement trop synthétique. Posez lui des questions lui permettant de morceler son appréciation : « Peux tu me donner trois exemples ? » ou « quels sont les critères qui corroborent ton appréciation? »

Préciser.

Le langage et la pensée sont interdépendants et pourtant il est difficile de dire en mots précisément ce qui est pensé. Les mots et expressions sont des raccourcis le plus souvent utiles, mais parfois des freins à la communication et à la coopération. Prenons des exemples d’expressions imprécises assorties d’interventions efficaces d’un manager avisé.

  • « C’est bien connu, les jeunes n’ont plus de conscience professionnelle »
    • « D’où tiens tu cette information? » ou « Peux tu me donner des exemples? »
  • « La coopération est mauvaise entre nos deux services. »
    • « Qu’appelles tu coopération mauvaise? » ou «  Peux tu me donner des exemples? »
  • « Tous les commerciaux sont des manipulateurs! »
    • « Tous ? » ou « Lesquels? » ou « Quelle est l’étude qui débouche sur cette conclusion? »
  • « Je sens que nous nous dirigeons vers une catastrophe »
    • « A quel type de catastrophe penses-tu? » ou « Quels sont les signes avant coureurs? » ou « En es tu sûr à 100% ? »

Appliquez ces trois techniques pendant les quinze prochains jours. Vous pouvez témoigner et poser des questions dans l’espace commentaires du blog.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

8 commentaires

Karthus

Très bien votre article, merci pour le partage.


Répondre

    Yago

    @Karthus : Really nice post… I enjoyed it.


    Répondre

Pedro

Article précieux … Félicitations pour le sujet parlé, j’ai pu apprendre beaucoup de cela, merci pour le partage. Merci


Répondre

Bia

J’ai aimé votre article, j’en ai beaucoup appris. Merci


Répondre

suivi client

Merci pour cet article.Je découvre votre site et je le trouve super!


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    @suivi client : merci


    Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page