Confronté à un jeu de pouvoir : restez lucide.

Jean-Louis Muller, publié le , mis à jour à

Celles et ceux qui s’adonnent aux jeux de pouvoir conscients visent des buts précis et réfléchis. Ils veulent obtenir de l’argent, des biens matériels, votre attention, votre temps, votre soumission , votre engagement et autres visées instrumentales. Et cela, à vos dépends.

Les jeux de pouvoir hors de la conscience claire et raisonnée sont des manipulations non volontaires. Toutefois, ils ne sont pas complètement inconscients. On peut comparer ce processus au cas des personnes sachant qu’elles ne devraient pas boire, pas fumer, pas se droguer ; et qui pourtant s’y adonnent quand même tout en s’en plaignant. Leurs visées sont purement psychologiques : sentiment d’exister, être reconnues, vivre des stimulations. Ils contribuent à conforter des certitudes sur soi, les autres, l’entreprise, et la vie. Le plus souvent, ils concernent des personnes souffrant d’absence de relations et d’indifférence.

Le jeu de pouvoir conscient préexiste dans son intention et s’instaure dès son amorce. Le jeu hors de la conscience claire et raisonnée existe lorsque l’amorce a entrainé une réponse de la part de la cible. Il se joue donc à deux ou plusieurs personnes, toutes prises dans la nasse de relations inconfortables et destructrices.

Ceux qui se sont laissé prendre affirment après le jeu : « On ne m’y reprendra plus ! », mais recommencent de plus belle dès la première sollicitation. Il est quasiment impossible de s’affranchir de ce type de jeux, en revanche, il est possible de les atténuer en nombre et en intensité.

Jeu de pouvoir conscient Jeu de pouvoir hors de la conscience claire et raisonnée
Intervention volontaire Processus involontaire
Mu par des finalités instrumentales, matérielles, idéologiques et affectives Mu par le besoin d’exister : reconnaissance, stimulations, structure
S’enclenche dès son initiationAmorce = jeu S’enclenche  dès la réponse en retourAmorce + réponse = jeu
Peut être joué une seule fois Le plus souvent répétitif
Responsabilité du manipulateur Responsabilité de tous les  acteurs en présence

Illustrons ces nuances avec un exemple professionnel.

Vous voulez confier à l’un de vos équipiers, Bruno, une nouvelle responsabilité. Vous visez à la fois un accroissement de la productivité de votre service et le développement des compétences de Bruno. Vous lui annoncez : « Bruno, j’ai pensé à toi pour prendre en charge le projet X. Ainsi nous améliorerons l’efficacité de notre service et ce sera une belle occasion pour toi de prendre de nouvelles responsabilités.»

Vous êtes mu par de bonnes intentions et vous lui présentez l’enjeu cartes sur table sans aucun sous entendu. Votre intervention n’est donc pas un jeu de pouvoir.

Décryptons les réponses possibles de Bruno.

Absence de jeu de pouvoir :

  • « Ce que tu me proposes est intéressant , ceci étant dit comme c’est une première pour moi, je souhaite être accompagné. »
  • ou : « Quelles seront les conséquences en terme de salaire et de carrière? »

Bruno, connaissant ses limites, exprime ouvertement son inquiétude et son souhait. Ou, il pose une question sur l’avenir, directement, sans sous entendu.

Jeu de pouvoir conscient :

  • « Plus de responsabilités doit entrainer une augmentation de salaire.»
  • ou : « Ne chercherais tu pas à me faire faire plus pour gagner autant? »

Bruno vous mets la pression pour vous influencer et obtenir immédiatement une compensation.

Jeu de pouvoir hors de la conscience claire et raisonnée :

  • En mode victime avec un ton geignard : « Bof ! J’ai atteint l’âge où je ne peux plus rien apprendre et plus changer. »
  • En mode sauveur avec un ton condescendant : « Heureusement que je suis là pour dépanner l’équipe. »
  • En mode persécuteur, arborant un sourire en coin : « Cela doit être dur d’être responsable et d’être obligé, comme toi, de faire miroiter un développement des compétences pour nous faire avaler plus de travail. »

Le point commun de ces trois modes réside dans la présence de pathos : ton de la voix, regard, micro-comportements, respiration appuyée…

Je vous laisse dans un premier temps réfléchir aux réponses que vous feriez spontanément dans tous ces cas . Et dans un deuxième temps aux intervention qui seraient adéquates. Vous pourrez ainsi vous étalonner dans mon prochain billet : « Que faire face aux jeux de pouvoir ? »

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page