Bienveillance et rituels de rentrée.

Jean-Louis Muller, publié le , mis à jour à

Que vous soyez chef de projet ou manager hiérarchique, vos équipes vont se retrouver après les congés. Cet été 2016 fut riche en émotions. Citons, le tour de France, les attentats , le coup d’état avorté en Turquie, la bataille d’Alep, les jeux olympiques, les incendies en Californie , Portugal et alentours de Marseille, les polémiques sur le burkini et Pokémon Go. Certains de vos équipiers reviennent au travail encore marqués par l’un ou plusieurs de ces événements, d’autres ont choisi le se déconnecter de l’actualité pour vivre des moments de bonheur en famille et entre amis. Les équipes vont se retrouver au complet et votre job de rentrée consiste à les remettre rapidement dans une ambiance de productivité optimale.Vos équipiers, espérons le , content de se retrouver seront enclins à parler de ces événements et narrer leurs vacances.
Trois pièges vous guettent. Le premier est l’abus de bienveillance. Vous leur laissez tout le temps pour échanger, se montrer les photos de vacances, raconter leurs exploits….Le deuxième est l’impatience. Voulant couper court à tout débat et les remettre à la tâche immédiatement, vous leur rappelez qu’ils sont là pour travailler et non plus dans un club de vacances. Le troisième consiste à laisser les polémiques s’installer , par exemple sur les mesures à prendre après les attentats ou le succès de Pokémon Go. Ces sujets sont éligibles aux invectives, provocations,escalades verbales et insultes.
Et pourtant dans les configurations où la coopération et la cohésion de l’équipe sont des facteurs d’efficacité, l’on ne peut reprendre le flux de travail, comme on l’avait laissé au début des congés. Le groupe a besoin de vivre une phase de re- ritualisation avant de reprendre une allure optimale. C’est le même phénomène qui gouverne les couples qui se retrouvent après une séparation. Chacun a besoin de reprendre ses marques. Celles et ceux, pressés de revenir à la normale connaissent des déconvenues cinglantes. Ce phénomène fut observé et étudié lors du retour des prisonniers de guerre.
Les rituels, apparement inutiles au travail, prédisposent les équipes à l’engagement professionnel. C’est pourquoi les chefs de projets et managers avisés les intègrent dans leur stratégie de rentrée. Comment ?
Accueillir chacun de vos équipiers en leur posant des questions sur leurs vacances et en évoquant les vôtres
Lors d’une première réunion , commencez par un tour de table où chacun, en une minute dit en une phrase quel est son état d’esprit pour cette rentrée. Faites suivre cette phase par des informations sur les nouveautés et les faits marquants pendant leurs congés.
Il s’agit en fait de prendre en compte le besoin de ritualisation tout en le canalisant. Si vous managez à distance vos équipiers , prenez le temps de les appeler chacun au téléphone en le programmant sur votre agenda en activité managériale. Et en groupe, appliquez en visio-conférence le même plan que pour une réunion présentielle.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

13 commentaires

xavier

super enrichissant !


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    Merci. J’ai pourtant hésité à publier cet article puisé dans le bon sens populaire.


    Répondre

      LeBonManager

      Je suis tout à fait d’accord. C’est un très bon article qui n’est pas que du bon sens populaire malheureusement.
      C’est une vraie fracture entre ceux qui ont besoin de créer du relationnel (au retour des vacances par exemple) et peuvent parfois en abuser au détriment du résultat et ceux qui sont centrés boulot et résultat en oubliant qu’ils travaillent avec des êtres humains.
      Je prends le conseil d’aborder le sujet en réunion de travail pendant quelques minutes car il permet de satisfaire ainsi chacun.


      Répondre

florence

c’est excellent ! super idée ! merci


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    Merci, du bon sens appliqué au management.


    Répondre

Lucie P.

Alors je vais vous dire que pour un de mes collègue Pokemeon Go c’est pas fini tout les jours en venant au bureau il Chasse !! Merci pour votre article ..


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    Question : pourquoi Pokémon intéresse beaucoup plus les hommes que les femmes ?


    Répondre

Lilou

Pokemon Go c’est le seul sujet dont il faut parler !! car c’est pour le moment la seule préocupation des gens pour le moment ! désolant !!!! merci pour ce très bon article


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    C’est vrai qu’il s’agit d’un phénomène mondial dans les pays développés. Peut être une vaine quête de sens.


    Répondre

      marie

      @Jean-Louis Muller : Pokemon Go est un effet de mode, dans qq mois on en entendra plus parler…


      Répondre

noemie

de bons conseils à mettre en pratique merci


Répondre

Avatar de Joseph

Joseph

Merci pour cet article!


Répondre

    Joseph

    je vais appliquer vos conseils précieux


    Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page