La préface du livre : « Déjouer les pièges de la manipulation pour les nuls »

Jean-Louis Muller, publié le , mis à jour à

Si vous pensez que la manipulation est une chose blâmable, c’est sans doute que quelqu’un vous a manipulé pour vous le faire croire.

Il y a environ vingt-cinq ans, j’ai manipulé Jean-Louis Muller. Il participait à plusieurs séminaires de communication et de thérapie cognitive et il faisait partie de mes meilleurs élèves. Je lui avais décerné une certification et l’avais ainsi persuadé qu’il maîtrisait désormais les disciplines que j’enseignais. En réalité, je savais simplement que cette certification permettait à un élève de continuer à s’instruire, et que la maîtrise d’une discipline lui permettait seulement de soupçonner qu’il avait encore des choses à apprendre. J’ai été impressionné et heureux de constater qu’il avait assimilé tout un ensemble d’enseignements et que j’avais probablement su l’encourager à continuer d’explorer l’univers du changement organisationnel et du leadership et à apprendre avec curiosité, par désir d’évolution personnelle et avec le plaisir de découvrir le monde des idées.

Il est certain qu’il a été manipulé. Il a finalement accédé à un poste important dans une organisation influente et publié une bonne douzaine d’ouvrages remarquables. C’est un des plus grands plaisirs possibles pour le professeur que je suis : voir un élève exploiter ce que vous lui enseignez et aller au-delà de vos propres réalisations. Après tout, il s’agit d’apprendre aux élèves à faire mieux encore que leur professeur.

Jean-Louis Muller m’a manipulé pour que je lui écrive cette préface. Et je suis ravi de l’écrire.

J’ai rarement rencontré quelqu’un qui soit aussi désireux d’apprendre et qui ait autant à cœur de contribuer à la qualité de vie des gens. Comme il l’explique dans son livre, il est impossible de ne pas manipuler. Dès que nous ouvrons la bouche (et aussi lorsque nous nous abstenons de l’ouvrir), nous exerçons un impact sur la réalité interpersonnelle et nous tentons d’influencer notre interlocuteur, au moins dans le sens d’une compréhension de ce que nous sommes et de ce que nous essayons de signifier. C’est de la manipulation. C’est aussi ce que le Bouddha, Jésus et Einstein ont essayé de faire, avec plus ou moins de succès. Ils ont tenté de faire comprendre que l’indépendance n’est qu’une illusion. Aucun d’entre nous n’est isolé : nous sommes qui nous sommes en lien avec les autres.

Dans mes trente-cinq ans d’expérience de consultation dans les domaines de la communication, de la publicité, de la thérapie et du coaching, j’ai remarqué que les gens ne se plaignaient de la manipulation que lorsqu’elle était mal pratiquée. Quand quelqu’un vous motive à faire quelque chose qui vous est profitable et quand vous avez le sentiment que cette personne vous apprécie et prend soin de vous, vous êtes content. Si celui qui vous manipule obtient ce qu’il voulait par la même occasion, c’est tant mieux pour lui comme pour vous.

Les êtres humains manipulent au moyen d’outils. C’est une des choses qui nous différencient de la plupart des animaux. La manipulation est l’utilisation d’outils psychologiques. Là où la manipulation pose un problème, c’est lorsque le manipulateur ne se soucie pas de l’intérêt de celui qu’il manipule.

Je pense que ce livre vous en apprendra beaucoup sur la manipulation humaine, aussi bien sur son bon côté – aider les gens à se soigner, à progresser et à se développer – que sur son mauvais côté. Cela fait
plusieurs décennies que j’enseigne de tels schémas à mes élèves en tant que techniques complémentaires rendant plus efficace une thérapie, un coaching ou un leadership. Chez les Occidentaux, environ 40 % des populations sont disposées, d’un point de vue cognitif, à recevoir d’autrui leur information et leurs critères. Cela signifie qu’ils apprennent bien, mais aussi qu’ils n’ont pas l’habitude de vérifier leurs propres valeurs avant d’adopter les valeurs des autres. Le premier autodiagnostic proposé dans ce livre vous permet de voir quelle est votre propre situation. En outre, Jean-Louis Muller vous montre des dizaines de façons d’éviter de vous laisser manipuler par ceux dont les intentions sont méprisables.

Pour ceux qui ont l’habitude de se laisser facilement influencer par les autres, ce livre est essentiel, et peut-être même parfois vital. Cependant n’oubliez pas que certaines personnes peuvent réellement essayer de vous aider. Je suis sûr que, grâce aux conseils de Jean-Louis Muller, vous serez capable

de faire la distinction entre les bonnes et les moins bonnes intentions des autres et de vous protéger. Vous allez aussi apprendre un vaste ensemble
de techniques qui vous permettront d’aider, de former et de motiver les autres de façon efficace et humaine. Au bout du compte (ou après avoir vécu), si vous avez eu à cœur d’assimiler la sagesse de ce livre, vous pourrez contempler le chemin parcouru avec satisfaction et avec le sentiment d’avoir réussi.

Brian van der Horst

page1image23912 page1image24072 page1image24232 page1image24392

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

2 commentaires

Avatar de Carole

Carole

Bonjour,

Je viens de terminer la lecture de votre livre « déjouer les pièges de la manipulations pour les nuls ». Ce livre est très intéressant car en plus de permettre de reconnaitre les tentatives de manipulations, il propose aussi des solutions (au choix) pour ne pas entrer dans le jeu du manipulateur.

Ayant été la victime d’un pervers narcissique ( selon l’analyse de ma psychologue) pendant plusieurs années, je trouve que le livre manque d’exemples destructeurs liés à ce type de manipulation. Ce qui peut conduire jusqu’au suicide. « Mon » manipulateur a coutume d’utiliser « le devoir » comme argument ( en l’occurence le « devoir conjugal » pour obtenir des relations sexuelles) bien que nous n’étions pas mariés. Renforçant l’impact de ses manipulations par des messages contradictoires ( devoir conjugal et refus de se marier) pour amener sa victime à « bouger ».

Ceci dit, j’ai appris énormément en vous lisant et j’espère que je vais pouvoir mettre en pratique les conseils que vous prodiguez.

Bien à vous,

Carole


Répondre

    Avatar de Jean-Louis Muller

    Jean-Louis Muller

    Bonjour
    Je vous remercie pour votre témoignage en forme de commentaire.J’espere que vous êtes sortie de ce piège et que l’on ne vous y reprendra plus.
    J’ai en effet , peu donné d’exemples extrêmes assortis d’issues fatales. J’ai voulu focaliser le livre sur les pièges des manipulations quotidiennes que l’on ne perçoit pas au premier abord. Je me suis concentré sur les lecteurs pour leur apporter des éléments pour déjouer ces pièges, prendre conscience de leurs propension à y tomber et surtout de prendre de la distance pour s’affranchir des manipulateurs.
    Si j’ai l’occasion de rééditer le livre, j’y ajouterai des exemples plus dramatiques.
    Cordialement


    Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page