Votre manager est il parano, obsessionnel, schizo ou cyclothymique?

Les mailles du filet sont de plus en plus étroites pour détecter les futurs managers susceptibles à la fois, d’orienter les equipes vers plus de performances tout en contribuant au développement des compétences et de la motivation. Il existe pléthore de méthodes pour débusquer les contre indications aux leadership. Leur panoplie est large : tests psychologiques, séminaires de préparation au management , commissions de nominations, mises à l’épreuve, assessment centers, détection des hauts potentiels…Et pourtant, malgré ces méthodes sophistiquées, l’exercice, voire l’ivresse du pouvoir , réveille pour certains,les embryons plus ou moins enfouis en eux, de pathologies psychologiques. Voyons quelles sont les caractéristiques les plus remarquables afin que vous puissiez les repérer pour vous en affranchir.
Le manager à tendance paranoïaque ne fait confiance à personne et se méfie de tout. Solitaire, il évite la concertation et ne sollicite en aucun cas l’avis des autres. Il pense que chacun des membres de son équipes poursuit un seul but, lui prendre sa place. Toute intervention ou question d’un collaborateur lors d’un entretien ou d’une réunion est interprétée comme une mauvaise intention à son égard. Il refuse toute initiative de peur qu’elle débouche sur une catastrophe.
Le manager à tendance obsessionnelle veut tout voir, tout contrôler et tout centraliser. Il passe un temps fou à se noyer dans les détails et est à l’affût du moindre écart entre les prévisions et les réalisations. Il inonde ses collaborateurs de tableaux excel et de bases de données à actualiser incessamment . Il remarque aisément les défauts de chacun mais est incapable de faire le moindre compliment. Il refuse tout arrangement de circonstance en se référant exclusivement aux règles formelles et aux procédures.
Le manager à tendance schizoïde demande à ses collaborateurs une chose et son contraire. Par exemple :  » tu dois traiter les urgences toutes affaires cessantes et je veux que tu prennes du recul » ,  » je veux que tu sois spontané » ,  » tu dois servir avant tout les clients et je veux te voir au bureau tous les jours. » En d’autres termes, il veut le beurre, l’argent du beurre, le lait et la crémière. Lorsque vous obéissez il vous reproche votre manque de personnalité, et si vous émettez une remarque il vous accuse de manque de loyauté.
Enfin, le manager à tendance cyclothymique juge et agit au gré de ses humeurs changeantes. Il passe de la joie à la colère à toute vitesse de manière imprévisible. Un jour il adopte une posture enthousiaste, vous invitant à construire un avenir radieux. Et le lendemain il affirme que le système, la direction, les collaborateurs et les clients sont décevants et ne méritent pas ses efforts. Il passe de la « douche chaude » à la  » douche froide » sans transition omettant la « douche tiède. »
Si vous pressentez pour vous mêmes ces tendances, choisissez des fonctions d’expertise, si possible en solitaire, car vous risquez d’engendrer des dégâts humains, tant pour vous que pour votre entourage professionnel.
Si vous avez hérité d’un tel manager, mon prochain billet, le 1 Novembre, portera sur les stratégies à adopter. Je déflore quelque peu le sujet en vous mettant en garde contre toute velléité de changer sa personnalité.

3 trackbacks

Voici la liste de liens se référant à cette note : Votre manager est il parano, obsessionnel, schizo ou cyclothymique?.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lentreprise.com/le-management-dans-tous-ses-etats/2013/10/04/votre-manager-est-il-parano-obsessionnel-schizo-ou-cyclothymique/trackback/

8 commentaires

Le manager peut-il cumuler ? Merci, c’est bon de mettre des mots sur des situations familières. Cela permet déjà de prendre du recul.

    Oui, un manager peut cumuler ces tendances. Néanmoins il s’agit de tendances et non de pathologies graves. La plupart du temps ces tendances émergent lorsque le manager est lui même stréssé ou souffrant.J’aborderai dans le prochain billet comment se protéger soi même face à un manager qui se laisserait aller à ses penchants.
    Cordialement

Monsieur,
Les tendances pathologiques du manager, que vous soulevez dans votre article, sont observables par le recruteur, lorsque celui-ci :
- a le sens de l’observation
- maîtrise bien l’entretien
et, en cas de doute, il peut faire appel à des outils psychologiques, tels que ceux que vous énumérez.
Cordialement
Jean-Luc SCHELB
Expert en Ressources et Relations humaines

Heureusement ils ne sont pas tous comme ca

Finalement, tout ça c’est « Le Principe de Peter », ouvrage de référence souvent imité, jamais égalé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Peter

Bonjour,

Si un recruteur pouvait déceler les pathologies latentes chez un candidat, par le simple sens de l’observation ou la maitrise des entretiens, ça se saurait depuis longtemps !

On peut, tout au plus, déceler les incompatibilités les plus manifestes.

En revanche, votre article a le mérite de nous éclairer sur des comportements peu compatibles avec la fonction de manager.

Merci pour votre post.

Cordialement, Benoit.

  • Pingback:Votre manager est il parano, obsessionnel, schi...

  • Pingback:Votre manager est il parano, obsessionnel, schi...

  • Pingback:Votre manager est il parano, obsessionnel, schi...

  • J’ai eu la chance de connaitre ces différents types de management, et je dois dire que les plus faciles à supporter sont les comportements obsessionnels et schizoïde. Le premier, bah, ce n’est pas compliqué, faites votre job correctement et dites à votre manager que vous l’aimez ;) il vous le rendra au centuple ! Pour le second, prenez du recul, faite votre job comme vous l’entendez (en fait c’est même ce type de manager qui vous laisse le plus de liberté si vous n’écoutez pas ces invectives!), buvez un pot avec lui le soir et rassurez-le…. c’est en fait tout ce dont il a besoin. Un manager, ça se manage !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos de l’auteur


    Jean-Louis Muller

    Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

    En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

    Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

    Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

    A propos de l'auteur

    Commentaires récents

    S'abonner au flux de ce blog

    [De quoi s'agit-il?]