Pour transformer les contraintes en données : EMOFF.

Jean-Louis Muller, publié le

Continuons notre progression dans l’univers  stratégique. Au début est la finalité exprimée en valeurs ajoutées pour les parties prenantes, décrite dans le billet précédent. Elle façonne l’identité supposée assurer la maximisation des profits des entreprises privées et l’optimisation des services rendus aux usagers, au moindre coût , dans les organisations publiques. Néanmoins les entreprises ne sont pas des îlots isolés au milieu de la société, surtout celles  qui opèrent sur toute la planète. Les dirigeants dont la vocation est de vouloir et choisir se doivent d’insuffler une dynamique pro-active tout en intégrant les données de leur environnement. Par exemple les évolutions des attentes des clients et usagers, les offres concurrentes, les nouvelles lois et réglementations, les bifurcations technologiques, les mouvements sociaux et politiques…Autant de paramètres apparemment contraignants. Mais un dirigeant digne de ce nom ne se plaint pas, il transforme pour lui et ses équipes les contraintes en données. C’est pourquoi la matrice EMOFF se révèle judicieuse. Déclinons-la.

Environnement

Menace

Opportunité

Faiblesses

Forces

Quoi faire

-……………
-……………
-……………
-……………

Dans la colonne Environnement, il convient de repérer quelles sont les 3 a 7 données ayant probablement un fort impact sur la stratégie de l’entreprise. Chacune de ces données est ensuite passée au crible de 4 questions :

1-En quoi cette donnée est-elle pour nous une menace ?

2-En quoi est-elle une opportunité ?

3-Quelles sont les faiblesses de notre entreprise face à cette donnée ?

4-Quelles sont nos forces?

Ensuite, fort de cette analyse, il convient de reprendre chaque ligne et à se mettre d’accord sur « quoi faire » par donnée.

Pour mes lecteurs, managers non dirigeants, la matrice EMOFF est transposable  à une unité ou une équipe. Le manager avisé l’applique pour sensibiliser ses collaborateurs aux données de l’environnement et à les associer à l’élaboration de plan d’actions. Enfin, si vous  souhaitez réorienter votre trajectoire professionnelle vous pouvez aussi l’utiliser sur vous même en toute pro activité.  En ces temps où les carrières ne sont plus garanties à 100%, il est judicieux de se prendre « en mains » comme si vous étiez l’entreprise de vous-même.

Les puristes trouveront ci dessous la démarche initiale SWOT, transposée dans les pays francophones en EMOFF.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

8 commentaires

Emmanuel Portanéry

La matrice EMOFF ou SWOT fonctionne plutôt Bien, du moment que les personnes interrogées sont sincères et conscientes de leur environnement.

En ce qui concerne l ‘ étape du « Quoi faire ? » , le souci vient du fait que les entreprises confrontées à certains blocages raisonnent souvent à partir des processus habituels de traitement, ce qui les amène à rechercher parmi les solutions déjà appliquées à une autre époque……. avec plus ou moins de réussite, et dans un contexte different !

Dans un processus systémique, le but n ‘ est pas de chercher des solutions conformes « à ce qui se fait dans notre métier », ou ce qui s ‘est toujours fait, mais bien de chercher parmi des pistes de solutions inhabituelles, imprévues, innovantes, surprenantes, paradoxales, benchmarkées ailleurs aussi .

Souvent frileuses et attachées à leur conformisme, certaines entreprises font alors appel à des Consultants qui vont Oser Innover pour répondre à cette question ; parce que, sans doute, « ce que le poisson repère le moins, c ‘est l ‘ eau du bocal » , ainsi que le prétend un ancien proverbe Japonais.
ET aussi parce que si cela vient du consultant, cela devient tout de suite beaucoup plus acceptable……

Mais alors, qui porte le Changement dans l ‘ Entreprise ?


Répondre

Tee-shirt

Superb website !


Répondre

jeux mahjong

Je me permets de laisser ce commentaire, j’aime bien le graphisme.


Répondre

site voyeur

Il est souvant diffcile de trouver une formation de qualité.


Répondre

L'abricot blanc

Très bon résumé qui permet de se lancer dans une bonne analyse.


Répondre

Herve Zarka

Bonne analyse


Répondre

MAthis

J’avais deja vu un truc un peu dans le meme style il y a un moment, tres interessant merci =)


Répondre

spa privatif lille

Tous les jours, je regarde votre blog dans le but d’y consulter les tous derniers articles. Comme d’habitude, la qualité est super


Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page