Douche froide ou naufrage ?

Jean-Louis Muller, publié le

Manière de contredire mes vœux utopiques, l’après crise se mute en aggravation de la crise. Le crédit augmente, la croissance est atone, le chômage augmente, le prix de l’énergie s’envole, le moral de nos collaborateurs est maussade. J’espère que le vôtre est solide pour faire face et aider vos équipes à faire face aux conséquences probables de  la dégradation, assortie d’une tendance négative, des notes de plusieurs pays européens. Les ministres et analystes médiatisés préparent l’opinion à une rigueur accrue. Certains distillent que les 5 semaines de congés, le temps de travail et de nombreux droits sociaux pourraient être remis en cause. Tous ces signes, incluant la conduite non éthique du commandant, lors du naufrage de Concordia renforcent la défiance vis-à-vis du système. Il existe aussi des signes positifs qui ne sont pas perçus par nos collaborateurs aveuglés par la peur ou la colère. Les bourses sont calmes, une seule agence Standard & Poor’s, dégrade la note de la France, la croissance et la consommation repartent aux Etats Unis et la demande de produits et services reste vivace dans le monde. Ce coup de semonce va surement renforcer la cohérence européenne.

Une crise de confiance émerge dans les organisations envers la direction et la ligne managériale. Dans vos entreprises respectives vous allez probablement annoncer de sombres nouvelles : gel des recrutements et des salaires, intensification du travail pour faire face à une concurrence acharnée, efforts pour que chacun « fasse plus et mieux avec moins » Dans les organisations publiques, vous allez mettre en œuvre des mesures impopulaires visant à diminuer drastiquement la dette de l’état et des collectivités territoriales. Bien que touchés vous-mêmes par la succession des crises votre mission managériale continue à rendre encore plus performantes vos équipes. Vos directions respectives vont surement vous demander d’accélérer les reconfigurations des processus et les actions de « lean management ».

Vos collaborateurs ne sont plus prêts à vous croire si vous annoncez encore une fois  « la crise est une opportunité », ou  « nous sommes dans le même navire ». Ceci étant dit, continuez à vous battre pour que chacun consolide et développe ses compétences, pour que les idées et suggestions de chacun contribuent à la qualité et l’innovation, pour que chacun fasse au mieux son travail au service des clients et des usagers. Sachez exercer votre métier de manager dans l’adversité.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

2 commentaires

Emmanuel Portanéry

Tout à fait d ‘accord , Jean-Louis,  » C ‘est au pied du mur qu ‘on voit le maçon « …… la crise actuelle est une occasion unique de séparer le bon grain de l ‘ ivraie, et de voir comment réagissent VRAIMENT les manageurs confrontés à l ‘incertain et au stress durable.
Dans les générations précédentes, la Guerre remplaçait la crise ? et tout repartait à fond : en 1920 et puis en 1945…….
La crise actuelle est sans doute l ‘ occasion de revenir aux fondamentaux du métier et d ‘inventer de nouvelles pistes de travail et de cohésion sociale.
Pour autant, je crois que dans un monde globalisé, nous ne pouvons pas faire comme si,les autres n ‘ étaient pas la ; la systém des entreprises n ‘ a jamais été aussi forte depuis le début de la civilisation


Répondre

Avatar de Nabil

Nabil

Bien dit.


Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page