Les meilleurs progrès commencent par des résultats immédiats

Un vieux proverbe Chinois nous enseigne : »La plus longue marche commence par le premier pas ». Sans remonter aussi loin dans l’histoire le management contemporain par projet attire notre vigilance sur trois points critiques : les finalités du projet, les finitions et le premier pas.

 Les finalités donnent du sens : « pourquoi réaliser ce progrès ? », « à quels enjeux répond-il ? », « qu’est-ce que nous avons à gagner ? », « quelles en sont les conséquences ? » Vous pouvez clairement dire à vos collaborateurs que vous êtes à la fois mû par l’amélioration des performances et votre volonté éthique de garantir au mieux leur employabilité.

L’anticipation des finitions vous alerte sur les petits cailloux qui peuvent se transformer en rochers si vous n’y pensez pas dès le départ. Combien d’efforts se fracassent sur la conclusion: « nous y sommes presque arrivés ! » Par exemple, il est judicieux de prévoir à l’avance des jalons pour faire le point, l’accès à des ressources telles que bases de données et modules e-learning.

Et puis la réussite d’un projet à long terme tel que le développement des compétences est une succession de « petites victoires. » Le manager coach, après avoir clarifié les enjeux et précisé les résultats à terme, incite son collaborateur à se lancer dans les premier pas du progrès. En d’autres termes, ce qui n’est pas réalisé demain retarde d’autant l’atteinte de l’objectif. Dans la vie extra-professionnelle l’absence de premier pas fait rater de nombreux projets, tel le fameux : « Je m’y mettrai demain… et puis encore demain, » à commencer un régime, arrêter de fumer, écrire un livre ou un article, etc. Autant de vœux pieux, faute d’un engagement immédiat. C’est pourquoi le parcours effectué avec les premiers pas doit être balisé précisément : « Qu’auras tu fais demain soir ? », « Quels ont les premiers résultats que tu atteindras dans une semaine ? »,  « Quels sont les critères qui te feront dire que tu es sur la voie de la réussite dans un mois ? » Sauf dans les situations de crises et de survie, où l’impérieuse nécessité du changement autorise le manager à baliser lui-même le parcours de manière directive, il convient de s’assurer que le collaborateur est le propriétaire de sa démarche de progrès. A des fins pédagogiques, disons que le manager ne doit pas effectuer lui-même plus de 49% du travail. L’idéal serait qu’il soit seulement le déclencheur de l’appropriation par ses équipiers.

0 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Les meilleurs progrès commencent par des résultats immédiats.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lentreprise.com/le-management-dans-tous-ses-etats/2011/12/20/les-meilleurs-progres-commencent-par-des-resultats-immediats-2/trackback/

4 commentaires

Salut jean- louis

Le titre de ton article me rappelle la brillante production intellectuelle d’un ancien responsable d’une entreprise où je suis passé.. (mais qui malheureusement avait fait flop au plan business)
Je te souhaite un joyeux noël et une bonne année 2012
Amicalement

jean-pierre

    Oui. J’ai plusieurs fois rencontré des managers qui confondaient résultats immédiats et précipitation. La saturation du court terme ne vaut qu’en conscience de finalités. Il faut à la fois adopter une grande cause et avancer sur des progrès concrets et visibles. C’est comme le bonheur : un but et un chemin de concert.
    À bientôt, à la buttes aux cailles.

Ah , Jean-Louis , je vois que tu te mets aux proverbes Chinois ! particulièrement bien adapté pour ce thème , de mon point de vue .
Je suis OK avec l ‘idée que l ‘ absence de 1er pas fait échouer de nombreux projets.

J ‘ ai aussi dans l ‘idée que l ‘ Intuition est également utile pour anticiper le Succès et le Plaisir ressenti à la Réussite du Projet : par exemple , proposer à un manager :  » Que ressentirez vous Vraiment à la réussite de ce projet ?  » ,  » Ou se localisera votre ressenti ?  » ,  » Que ressentirez vous précisément sur un plan physiologique : poids , densité, légèreté, fraicheur , chaleur …..?  »

Le ressenti est souvent plus fort en motivation que la pensée, peut être parce qu’il vient du corps ? peut être parce qu’il vient du Cœur ?
En tous cas , cela aide souvent le manager à assumer son choix et à le vivre pleinement par la suite.

Bonnes Fêtes à tous !

Emmanuel

Merci pour cet article enrichissant et les commentaires qui lui sont relatifs précisent encore cette attitude essentielle pour le succès d’un projet quel qu’il soit. Trop souvent l’idée prime sur le comment et surtout sur quelle sera la 1ère étape. Si l’on n’agit pas, ne serait-ce que de prendre son crayon ou son téléphone pour « lancer la machine » le projet reste lettre morte. Ensuite, on entend de sempiternels : « si…, je serais devenu le plus … ». Bref, un leitmotiv : réflexion-décision-action immédiate (et non précipitation, bien sûr). Merci et bravo pour vos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]