L’éthique managériale au service des compétences

Jean-Louis Muller, publié le

Les effets du rééquilibrage de l’économie mondiale, la crise qui n’en finit plus et les plans de rigueur mettent à rude épreuve nos collaborateurs, et nous-mêmes. Le mouvement de délocalisations a commencé par les productions simples puis par de plus sophistiquées. Par exemple, les laboratoires pharmaceutiques ferment leurs sites chimiques pour les reconstruire, le plus souvent en Inde ou en Chine. De nombreux services informatiques sont externalisés dans les pays émergents. Un nouveau pas vient d’être franchi par une importante entreprise automobile qui transfère ses fonctions de recherche et développement vers les marchés à forte croissance potentielle. Dans les services publics, les agents ont le sentiment de faire plus avec moins. De nombreux départs à la retraite ne seront pas remplacés. De surcroit, des gains de productivité énormes ont été engrangés grâce aux technologies de l’information et les innovations dans les processus de production des biens et des services. Les clients solvables sont de plus en plus exigeants et volatils. Les usagers des services publics se comportent en clients difficiles à satisfaire. De surcroit, nombreux sont les collaborateurs dont l’entourage familial ou social est concerné par le chômage ou le travail précaire. Confrontés à cette réalité, les managers, vous, moi, devons prendre une responsabilité éthique : comment au mieux sauvegarder les emplois, ou à la rigueur soutenir l’employabilité. L’actualisation et le renforcement des compétences de nos collaborateurs devraient être notre préoccupation, au même titre que l’obtention de résultats économiques. Certains pensent que la compétence se résume exclusivement à l’expertise métier et doit être traitée par les professionnels de la formation. Ils oublient, ou ne savent pas, que les compétences couvrent d’autres capacités qui ressortent des managers. Je vous suggère aujourd’hui une liste non exhaustive de sept domaines à renforcer que je reprendrai un à un dans mes prochains billets. Il s’agit de l’expertise technique, la capacité à coopérer avec d’autres métiers et cultures, la clarification d’un projet professionnel en lien avec les évolutions probables du travail, apprendre à apprendre en permanence, l’adaptation aisée aux changements, l’expression écrite et orale, l’ouverture et la curiosité… Si le manager n’est pas le seul contributeur à cet enjeu, joue un rôle de premier plan. Vous sentez vous mû par cette éthique ?

Je vous invite à lire le livre de ma collègue Pascale Belorgey : « le manager de talents » ; riche en méthodes et outils pour développer les compétences de ses collaborateurs. Cliquez ici

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

3 commentaires

Avatar de Maud Guenot

Maud Guenot

J adhère complètement, et j ajouterais que le développement de notre employabilité nous rendra tous, plus performants.
Et que si nous ne le faisons pas par éthique, nous pourrions un jour le faire par obligation :

http://www.formation-professionnelle.fr/2011/10/17/vers-lobligation-de-former/


Répondre

blog election presidentielle

Vachement bien comme sujet


Répondre

    Avatar de jlmuller

    jlmuller

    Merci


    Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page