Que faire lorsque votre manager se calme les nerfs sur vous

Jean-Louis Muller, publié le

Vous trouverez une question de Nathalie dans son commentaire à propos de l’avant dernier billet : pouvez-vous donner le code de conduite pour ceux qui subissent un chef agressif ? Je ne connais pas le contexte précis, mais je peux vous donner des options utiles pour vous et aussi pour mes autres lecteurs.

Option de lucidité : avant de faire quoique ce soit, faire le diagnostic de la situation. Est-il agressif avec toute l’équipe ou seulement avec vous ? Les agressions portent t’elles sur vos comportements, vos  résultats, des faits précis, votre personne ? Avez-vous accumulé des erreurs ou des comportements qui ont déclenché cette agressivité ? Ces agressions s’exercent t’elles en privé ou en public ? Les réponses à ses questions orientent votre stratégie et vos actions individuelles ou collectives.

Option de recadrage : il s’agit d’élargir votre représentation de la situation. Si vous estimez qu’il est méchant et mu par de mauvaises intentions, votre d’état d’esprit est différent que si vous estimez qu’il accumule des maladresses ou que ses agressions révèlent sa propre souffrance. De surcroit un manager qui se calme les nerfs sur vous est par définition nuisible à son entreprise car il produit des risques psycho sociaux.

Option diplomatique : le rencontrer en privé, et lui dire avec un ton posé une phrase du type : « bonjour, je voulais vous rencontrer pour vous dire que je souhaite que nous travaillions ensemble dans une bonne coopération et que j’ai eu plusieurs fois depuis 2 mois l’impression d’être agressée par vous »

Option accumulation de preuves : faire une liste précise des agressions, les propos tenus et si possible les noms des témoins. Pourquoi ne pas enregistrer sur votre téléphone portable des séquences où vous fûtes agressée ? Il s’agit d’anticiper une plainte pour harcèlement.

Option conflictuelle : préférer ici l’action collective, pétition à envoyer au DRH, une heure de débrayage, information auprès des représentants du personnel…

Option tangentielle : demander une mutation, chercher un autre employer (sans en parler), solliciter une formation longue…

Il existe d’autres options et j’espère que celles-ci vous donnent du « grain à moudre ». Surtout ne l’agressez pas en retour, car ainsi vous deviendriez comme lui.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page