Comment gérer des consignes contradictoires

Jean-Louis Muller, publié le

« Je ne veux plus que Guillaume travaille sur ce projet. Tu as carte blanche, mais attention, pas de vagues ! »

 « Je souhaite que tu organises des réunions pour faire émerger les réactions de ton équipe sur le changement à venir. Fais en sorte qu’ils s’expriment en sa faveur. »

 « J’exige que tu sois spontané ! »

Quel manager n’a jamais eu à se débrouiller avec ce type de consigne aux objectifs contradictoires ? Le management est parfois une épreuve schizoïdique. Rien n’indique pour autant que votre responsable hiérarchique soit un pervers polymorphe. Peut être n’est il pas lui-même conscient de la contradiction. Pas la peine de se fâcher ou de le culpabiliser. Prenez de la distance, restez candide et déjouez les jeux de pouvoir sous-jacents. Voici 3 démarches possibles.

1- La balance des risques pour évaluer le pôle de la contradiction qui prime.

« Qu’est ce qui serait le plus dommageable ? Que Guillaume reste sur le projet ou qu’un conflit émerge avec lui et avec l’équipe ? »

« Préfères-tu que mes équipiers disent ce qu’ils ont sur le cœur ou qu’ils se soumettent sans être d’accord ? »

« Veux tu que je te fasse plaisir ou que je te dise ce que je pense ? »

 2- Dévoilement de l’intention derrière la contradiction.

Dans les 3 cas précités, poser la question : « Si j’ai bien compris, tu testes ma capacité à être à l’aise dans un univers contradictoire et paradoxal.»

Si votre manager était de « bonne foi », vous l’aidez à mettre à jour une contradiction dont il n’avait pas conscience. S’il cherchait à vous piéger, vous lui signifiez avec cette interrogation que vous êtes lucide et pas manipulable aisément.

 3- Et pourquoi pas un peu d’humour

« En fin de compte, ce que tu me demandes est la version contemporaine du beurre, de l’argent du beurre et de la crémière. »

 Mettez votre « grain de sel » dans les exemples de démarches ci-dessus. Choisissez celle qui vous convient le mieux en l’adaptant à votre contexte. Appliquez-les pour commencer avec votre responsable hiérarchique direct en faisant le pari qu’il accepte les douces confrontations.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

7 commentaires

Avatar de c.oyarbide

c.oyarbide

Bonjour,

Avec deux autres dirigeants de PME nous allons relancer une maison d’édition centrée sur le « management vu autrement ». Nous cherchons des auteurs qui va à contrecourant des idées reçues. Peut-être auriez-vous une idée de bouquin qui vous trotte dans la tête et à laquelle nous pourrions donner suite.

Si oui, pourriez-vous m’exposer en quelques lignes votre idée afin que nous échangions, avant une rencontre


Répondre

Avatar de jlmuller

jlmuller

Bonjour
D’accord pour en discuter avec vous. Je vous envoie un mail pour organiser nos échanges.
Cordialement


Répondre

one piece vostfr

Bonjour

Très Intéressant post ici, Bon article, merci


Répondre

Avatar de juliette

juliette

merci pour vos posts toujours très intéressants
les ordres contradictoires et l’entreprise… on pourrait en écrire des romans. Je vous conseille le dernier Philippe Claudel « L’Enquete », terrifiant, kafkaien, sur le monde de l’entreprise et les dérives de la société moderne en général


Répondre

Avatar de jlmuller

jlmuller

Merci Juliette pour vos encouragements et le conseil de lecture. Le traitement des contradictions et des paradoxes me semble inhérant à la fonction managériale. Déja, en 1970 les chefs d’équipes et les superviseurs se plaignaient d’être « coincés entre le marteau et l’enclume » ou « assis entre deux chaises ».


Répondre

Jean Rohmer

Très intéressant d’aborder ce point.

La contradiction est le moteur de toute activité humaine.

Exemple:

« Si tu m’aimais vraiment, tu accepterais que j’aille voir ailleurs »
« Si tu m’aimais vraiment, tu n’accepterais pas que j’aille voir ailleurs »

Les deux sont vrais, et donc ils ne peuvent que se succéder que dans le temps et / ou dans l’espace.

Ainsi, dans le temps se succèdent les changements d’organisation (verticales, horizontales, matricielles, …)
Et dans l’espace cohabitent des sous-organisation aux cultures contradictoirse ( contrôle de gestion, marketing, R&D …)

Les différentes solutions à une contradiction sont évidemment contradictoires entre elles.

Seul l’écoulement du temps permet de vivre avec des contradictions, en adoptant une séquence de solutions contradictoires.

Dans l’espace, la diversité des solutions se traduit par exemple par des scissions, des dissidences, des spin-off.

Autre exemple:

Prémisses:
Le chef a toujours raison
Personne n’a toujours raison

Conclusion:
Le chef ne sera ps toujours le chef!

Bel exemple où la logique de résolution de la contradiction se situe dans le temps.

A signaler aussi que les logiciens modernes étudient beaucoup la contradiction, sous le nom de « paraconsistance », qui étude comment raisonner en présence de contradictions.


Répondre

    Avatar de jlmuller

    jlmuller

    Merci
    Je vais explorer ce concept que je connais pas. Je me sens à l’aise dans les contradictions car je pense qu’elles sont consubtentielles à mon rôle de manager.
    Cordialement


    Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page