Clone ou manager en relief ?

Jean-Louis Muller, publié le

La standardisation, la codification et la crainte des risques psychosociaux tendent à limiter la zone d’influence des managers, en particulier dans les grands groupes globalisés. Le manager entrepreneur, initiateur, décideur est une figure qui s’estompe hormis dans les petites et moyennes entreprises. Les trois dernières expressions à la mode : « alignement stratégique et opérationnel », « excellence d’exécution », « processus maitrisés » accentuent cette tendance au lissage des managers. Pour couronner le tout, des chartes de management, assorties de valeurs, normalisent les attitudes et comportements des responsables hiérarchiques et des chefs de projets.

Par commodité vous pouvez vous couler dans ce moule, quitte à rogner votre identité. Mais ce choix est à terme dommageable. Vos collaborateurs ne reconnaissent pas votre pouvoir, vous n’incarnez plus rien, vous tranquillisez votre hiérarchie directe mais vous passez à coté des projets à fort enjeux et des innovations.

Vous pouvez aussi vous désintéresser du management. Trop de stress, de griefs, de problèmes eu égard aux contreparties financières et statutaires. Vous ne seriez pas le seul.

Heureusement, malgré les velléités normatives des dirigeants, subsistent dans les entreprises de nombreuses zones d’incertitudes et de complexité où vous pouvez être un manager en relief.

Comment :

En assumant votre style, vous appuyant sur vos points forts tout en atténuant vos travers, sans chercher à les éradiquer complètement. Vos défauts participent de votre identité.

En faisant preuve de pro activité, prenez des dispositions utiles pour vos équipes, vos clients et votre entreprise sans attendre un éventuel « feu vert » de votre hiérarchie.

En osant exprimer vos émotions et positions tout en respectant l’intégrité des personnes.

En trouvant des ajustements acceptables entre votre éthique personnelle et les valeurs collectives.

Je vous laisse le soin de compléter et de personnaliser cette liste.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

3 commentaires

Emmanuel Portanéry

Bonjour ,

Certaines approches Américaines estiment que la valeur d’ un manager leader se mesure entres autres au niveau d’ incertitudes qu’ il est capable de gérer . Cela est sans doute rendu possible par une identité affirmée et claire , ou les valeurs personnelles s ‘ajustent aux identités collectives d’ une façon créative ?

Le manager 3D , je trouve l ‘ image originale ; et si nous ajoutions l ‘idée que le manager 3D ose prendre des risques calculés et les assume ?

Bien Cordialement

Emmanuel


Répondre

nike football shoes

Really good postage best wishes,essential a few more photos even though.


Répondre

Avatar de jlmuller

jlmuller

Bonjour
Je vous remercie pour ce référencement.
Cordialement


Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page