Oui pour l’exemple, non au modèle

Jean-Louis Muller, publié le

Le manager est le « porte voix » de son institution, transformant la stratégie édictée par la direction en orientations prévisionnelles et opérationnelles. Il représente aux yeux de ses collaborateurs l’organisation qui les emploie.

Ceci lui confère des avantages tels que rémunération plus élevée, accès plus rapide et détaillé à l’information, influence sur les décisions, contribution à l’élaboration stratégique, pouvoirs et autonomie…

Cela l’oblige à des devoirs, l’incitant à adopter des conduites exemplaires.

L’exigence morale est la plus élevée : intégrité, honnêteté, justice, respect de la parole donnée…Un écart à ce niveau détruit la confiance. Par exemple, corruption, envoi d’un secret à la presse, clientélisme avec ses collaborateurs.

Viennent ensuite les incongruences entre les discours affichés et les actes. Par exemple, répéter que nous sommes au service des clients en disant du mal de ceux qui osent émettre des réclamations. Demander aux autres d’être ponctuels en arrivant soi même en retard à toutes les réunions.

Les réactions émotionnelles exacerbées peuvent nuire, même agressé par un collaborateur, un manager ne peut lui répondre du « tac au tac ». La représentation institutionnelle oblige à la distance.

Attention à vouloir donner l’exemple sur l’expertise technique. Le manager oublie alors que sa valeur ajoutée est de réussir à faire réussir et non d’être le meilleur expert.

Enfin, le manager avisé montre une partie de ses défauts pour rester exemplaire sans devenir un modèle désincarné.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

2 commentaires

Emmanuel Portanéry

Je suis d ‘ accord avec l ‘ idée d ‘ un manager  » humain  » , vivant , qui ose montrer ses défauts à ses collaborateurs ; je pense que ce comportement associé à des actes aidants pour autrui, et positifs pour l ‘ entreprise peuvent lui permettre de devenir ainsi un exemple sans passer pour une inaccessible étoile .

Un vieux proverbe Zen semble le confirmer :  » dans l ‘ eau la plus pure , les poissons ne vivent pas  » .

Cordialement

Emmanuel


Répondre

    Avatar de jlmuller

    jlmuller

    Bonjour
    J’aime beaucoup ce proverbe Zen
    Cordialement


    Répondre

A propos de l’auteur


Jean-Louis Muller

Expert auprès de Cegos, leader européen du conseil et de la formation au management , Jean-Louis Muller intervient sur les offres internationales « Leadership » , « Change » et « Time » ainsi que du développement de la multimodalité. Il accompagne des équipes dirigeantes lors des transformations de leurs entreprises ou de leurs organisations publiques. Il contribue à la diffusion des démarches sytémiques auprès des managers et chefs de projets.

En parallèle, il est chargé de cours à l’université Paris 9 Dauphine où il conçoit et anime deux modules du Master Management Global.

Auteur de nombreux ouvrages, il dirige également depuis sa création en 1998, la collection « guides pratiques Cegos » chez ESF éditeur.

Il a coordonné le « guide du management et du leadership » paru récemment chez RETZ.

A propos de l'auteur

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Retour vers le haut de page