Leclerc aime les médias… surtout par beau temps

l-entreprise-et-les-medias, publié le , mis à jour à

Michel-Edouard Leclerc ne serait-il plus l’homme de communication tout terrain que l’on connaissait? Le charismatique patron du groupe de distribution se fait bien discret dans les médias depuis hier… alors que son entreprise se retrouve une nouvelle fois pointée du doigt. En octobre 2013, une enseigne du groupe était déjà accusée de profiter des aides à la formation distribuées par Pôle Emploi pour faire travailler d’éventuels futurs salariés, sans bourse délier, durant 6 semaines. Face à cette polémique, Michel-Edouard Leclerc n’avait pas réagi ou presque, ce qui avait déjà surpris, tant l’homme est rompu aux passages devant les médias.

Un an plus tard rebelote. Même type de mise en cause. Le Monde accuse le géant de la distribution de profiter abusivement des aides à l’emploi. Plusieurs franchises du groupe recruteraient des chômeurs pour travailler à l’ouverture de nouvelles enseignes, le temps d’une formation payée par Pôle emploi. Une fois l’enseigne ouverte et la période d’essai terminée, la moitié d’entre eux seraient renvoyés chez eux. L’information est reprise par tous les médias, notamment en ligne, d’autant plus que l’affaire prend un tour judiciaire avec dépôt de plainte contre X.

La réponse de Michel-Edouard Leclerc ? Un simple billet dans son propre blog, dont devront se contenter les journalistes. 20 petites lignes dans lesquelles le dirigeant se défend plutôt laconiquement. Rappel du principe de franchise qui fonctionne dans le groupe, présentation de quelques autres chiffres qui prouvent que des CDI ont bel et bien été signés et au final dénonciation de ce qu’il considère comme une tentative de dénigrement.

Le système de défense choisi par Michel-Edouard Leclerc laisse perplexe. Lui qui a toujours choisi et assumé d’être la voix et le visage de son entreprise, lui d’habitude si prompt à défendre les consommateurs, à mettre en avant sa politique de prix devant les médias, à annoncer des créations d’emplois, lui qui apparaît à l’occasion sur les plateaux pour donner son éclairage sur l’économie et glisser quelques conseils au gouvernement, le voilà reclus dans la tour d’ivoire de son blog alors que son groupe, pour la seconde fois en 13 mois, est accusé d’abus.

La posture paraît d’autant plus dérisoire que le blog en question, 24 heures après la mise en ligne du billet, affiche… un seul petit commentaire, qui soutient le dirigeant dans l’adversité. Ce qui signifie que soit le dirigeant parle dans le vide et ne fait réagir personne, soit les autres messages, probablement négatifs, ont été supprimés par la modération. Dans les deux cas, l’impression générale n’est pas bonne.

Il n’est pas conseillé de bouder la presse quand vient l’orage, surtout si on aime s’y promener quand il fait beau.

Michel-Edouard Leclerc prend le risque d’apparaître désinvolte et peu préoccupé par les accusations dont son groupe fait l’objet. Et de laisser son image s’écorner un peu plus. Il fut un temps où il était cité en exemple pour sa communication et sa gestion de crise efficace, notamment lors de l’affaire des steaks hachés contaminés en 2005. Même si la santé de ses clients n’est pas en cause cette fois, les accusations d’abus des dispositifs d’aide à l’emploi ne sont pas à prendre à la légère et méritent de présenter une défense claire et assumée. Et devant la presse, puisque c’est elle qui l’accuse.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

3 commentaires

brainless

Parce qu’il est difficile de se défendre devant un fait accompli sciemment et aux détriments de ses chers clients qu’il est censé défendre dans leur pouvoir d’achat, puisque Pôles Emploi paye par l’état ces indemnités, et c’est indemnités par nos impôts . Même en accusant les producteurs de grandes marques d’augmentations scandaleuses, quand lui même fait du chantage au « dé-référencement » de ses fournisseurs en cas de non accord sur les prix. Et en accusant même les fournisseurs, par affichette, sur les rayons concernés (Leclerc Bonneuil).


Répondre

Avatar de Hoklaf

Hoklaf

effectivement l’image d’edouard leclerc chevalier blanc en prend un coup.
Bizarre que personne ne relève les pratiques de pole emploi, bien candide dans cette histoire pour ne pas dire autre chose


Répondre

Odile

Sachant que ce n’est pas la première fois que l’enseigne se fait accuser, on aurait pu croire qu’il aurait eu à sa disposition des arguments plus convaincants. Et Pôle Emploi dans tout ça ?


Répondre

A propos du blog

Jean-Michel Boissière

Jean-Michel Boissière Comprendre le fonctionnement des médias représente un atout stratégique. Une entreprise ne communique pas malgré mais avec les journalistes. A travers de multiples conseils et illustrations puisés dans l’actualité, ce blog sur les relations entreprises-médias pourra vous éclairer sur la manière de rendre votre communication plus efficace et dynamique.

Voir leurs profils

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page