Propos politiques dans les médias… Soyez attentifs !

l-entreprise-et-les-medias, publié le , mis à jour à

L’a-t-il vraiment souhaité ? Augustin Paluel-Marmont, l’un des deux fondateurs de Michel et Augustin, la marque de produits alimentaires (biscuits, yaourts, desserts) au ton décalé, apparaît ce jeudi en plein exercice de « Hollande bashing » sur le site d’information Atlantico.fr. Sous le titre « Notre gouvernement manque de vision, c’est du bricolage d’amateur », l’entrepreneur interviewé apparaît en figure de proue dans la critique de la politique du gouvernement.

Augustin Paluel-Marmont exprime son opinion sans langue de bois, ce qui est appréciable, et cette opinion est probablement celle de beaucoup d’entrepreneurs, notamment en ce qui concerne la fiscalité des entreprises.

Cette présentation des choses ne pose aucun problème si ces propos sont pleinement assumés et surtout, si l’interviewé avait effectivement la volonté de faire passer comme message essentiel que le gouvernement agit en amateur.

Mais est-ce bien le cas ici? Pas sûr. Car l’article évoque avant tout l’actualité de l’entreprise Michel et Augustin, ses objectifs, sa stratégie et son avenir. Le glissement sur le terrain politique s’opère en fin d’interview, à la faveur d’une question du journaliste. Et là, le ressentiment d’Augustin Paluel-Marmont à l’égard du gouvernement jaillit en quelques mots tranchants : « Pour l’instant, il manque de vision, c’est du bricolage d’amateur ! » Quelques mots qui sont mis en exergue au point de devenir le titre de l’article, donnant l’impression que le chef d’entreprise endosse d’entrée de jeu le costume d’opposant politique. Cette vision paraît également réductrice parce que juste après, Augustin Paluel-Marmont livre une critique plus générale, concernant a priori l’ensemble de la classe politique (« Il n’y a pas un homme ou une femme politique en France qui ait cette cohérence »).

Il n’est pas surprenant qu’Atlantico.fr ait choisi de placer au premier plan cette petite partie de l’interview. Ces quelques mots d’Augustin Paluel-Marmont entrent complètement dans la ligne éditoriale du site web, très critique envers l’actuel gouvernement. Nul doute que de tels propos n’auraient pas été mis en avant et que l’article n’aurait pas été présenté de la même manière dans un média classé à gauche.

A travers cet exemple, il faut rappeler 4 choses :

1 – Il est primordial, en préparant son interview, de bien savoir à quel média on s’adresse, et quel angle le journaliste a choisi. En outre, il arrive que l’angle annoncé avant l’interview, voire même pendant, ne soit pas celui mis en avant in fine. C’est une raison supplémentaire pour être prudent lorsqu’on s’exprime sur des domaines plus sensibles…comme la politique. Gardez aussi à l’esprit que si les propos sont politiques, ils seront diversement traités en fonction de la ligne éditoriale du média.

2 – Comme nous l’avions évoqué ici, les journalistes apprécient les propos tranchants et les petites phrases corrosives. Ils mettent volontiers en une et en titre les propos acérés, qui attirent l’attention du lecteur et l’invitent à lire l’article.

3 – Sur internet, le titre de l’article est bien souvent la seule partie visible dans un premier temps. C’est lui que l’internaute va découvrir sur les portails comme Yahoo, MSN ou Orange. Votre interview sera donc synthétisée de facto en quelques mots. L’accroche sera rédigée pour être ultra efficace, faire cliquer l’internaute et le diriger sur le site où l’article se trouve en intégralité. Et ce, même si cette accroche ne constitue pas la partie la plus importante de vos propos. Cela a très bien fonctionné sur moi : étonné de lire qu’un chef d’entreprise tance aussi vertement le gouvernement, j’ai vite cliqué pour en savoir davantage…

4 – Sur internet, votre image est engagée à travers les mots que vous prononcez…mais aussi par les réactions qu’ils suscitent. Les commentaires postés sont visibles eux-aussi. Or, il arrive que ces commentaires soient virulents, assassins, outranciers, parfois insuffisamment modérés. Ils peuvent vous dénigrer, ou abonder à l’excès dans votre sens. Il sera intéressant de suivre comment les propos d’Augustin Paluel-Marmont ont inspiré les internautes…

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

A propos du blog

Jean-Michel Boissière

Jean-Michel Boissière Comprendre le fonctionnement des médias représente un atout stratégique. Une entreprise ne communique pas malgré mais avec les journalistes. A travers de multiples conseils et illustrations puisés dans l’actualité, ce blog sur les relations entreprises-médias pourra vous éclairer sur la manière de rendre votre communication plus efficace et dynamique.

Voir leurs profils

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page