Soigner son e-réputation, tout un programme

Sur la toile, les réputations se font et se défont le temps de quelques clics. Dans le même temps, ce média de masse est devenu incontournable. A la clef, les entreprises, quelle que soit leur taille, n’ont pas d’autre alternative que d’utiliser le web non seulement pour communiquer, mais aussi pour défendre leur image. L’e-réputation est devenue un combat de tous les instants, dans lequel bien souvent les entreprises, notamment les TPE, rechignent à se lancer. Le manque de temps et de moyens est souvent invoqué. Qu’importe : surveiller sa réputation sur le net n’est pas une option, mais une nécessité.

Petit rappel : l’e-réputation est l’image globale que le grand public se forge d’une entreprise en fonction de toutes les traces laissées sur internet à son sujet. Et ces traces sont, il faut le répéter, indélébiles. Ces traces, sous forme d’écrits, de photos ou de vidéos, sont semées par différents acteurs :

  • L’entreprise elle-même puisqu’elle communique à travers le web.
  • Les concurrents de l’entreprise, qui eux aussi ont compris que la toile et les réseaux sociaux constituent une force de frappe en matière de communication.
  • Les salariés de l’entreprise à tous les niveaux. Ils apportent leur pierre à l’édifice de l’e-réputation notamment à travers les blogs et les réseaux sociaux. Gardez à l’esprit que les salariés présents sur les réseaux professionnels (Viadeo, LinkedIn…) valorisent leur profil en fournissant de nombreuses informations sur l’entreprise dans laquelle ils travaillent… et dans laquelle ils ont travaillé auparavant. Ajoutons ici aussi les syndicats, qui communiquent et agissent sur internet en qualité de leader d’opinion.
  • Les clients et consommateurs, prompts à donner leur avis et rédiger des commentaires… N’oubliez pas qu’ils le font surtout s’ils sont déçus ou en colère. Fustiger les trains qui arrivent en retard plutôt qu’encenser ceux qui arrivent à l’heure n’est pas l’apanage des journalistes.
  • Les médias, bien entendu, à travers leurs portails ou leurs sites web. Nombre de journalistes ont par ailleurs leur blog, leur page Facebook et/ou leur compte Twitter.
  • Les organismes, collectivités, associations… ces divers acteurs qui, des chambres de commerces aux ministères, des mairies aux formations politiques, peuvent citer une entreprise en exemple.

Soigner votre e-réputation nécessite donc d’agir :

- En interne, en sensibilisant par exemple les salariés à  l’impact que peut avoir leur usage de la toile et des réseaux sociaux sur l’image de l’entreprise.

- En externe, en soignant votre communication sur le web et en surveillant ce qui se dit sur vous. Des outils tels que google.alert ou le moteur de recherche spyple.com peuvent vous aider.

N’oubliez pas que nombre de crises naissent et prospèrent sur le web et les réseaux sociaux (fuites d’informations, de documents compromettants, dérapages verbaux…) . Assurer une veille efficace permet de mieux débusquer une crise naissante et d’y faire face sans perdre de temps.

Partagez
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Soigner son e-réputation, tout un programme.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lentreprise.com/l-entreprise-et-les-medias/2013/06/19/soigner-son-e-reputation-tout-un-programme/trackback/

11 commentaires

Le meilleur moyen de controler son image est d’avoir son propre site web et de mettre à jour son actualité directement dessus.

  • Pingback:Le kré-veille du 22 juin |Le krédaction

  • Il me semble que la base, avant même de surveiller ce qui se dit de son entreprise, doit être d’adopter un comportement irréprochable pour limiter justement les mécontentements, que ce soit en interne ou en externe. Cela nécessite de mon point de vue de bien communiquer sur ses choix stratégiques en amont, d’y associer au maximum les personnes concernées et de réagir rapidement et de manière intelligente lorsque l’on a fait une erreur (ou lorsque cela peut être interprété comme tel). Sinon, on reste dans l’utilisation cynique d’Internet, et les clients ne s’y trompent pas longtemps, je pense…

      On ne peut qu’abonder dans votre sens. Mais à défaut d’être constamment irréprochable, il est utile pour une entreprise de consulter les avis, commentaires et autres écrits, notamment négatifs, qui peuvent être émis ici ou là. Ils peuvent être parfois pertinents, et être pris en compte pour que l’entreprise devienne davantage…irréprochable!. Crdt. JMB

    Des conseils qui semblent basiques mais utiles a expliquer

    Entièrement d’accord avec ce que vous évoquez, l’entreprise doit non seulement surveiller son image sur le net, son e-réputation, mais doit également sensibiliser ses salariés, qui sont aussi garants de l’image de leur société. D’ailleurs il existe aujourd’hui des outils de gestion d’e-réputation très performants (je connais par exemple Buzzwatcher, qui fonctionne très bien, http://www.atinternet.com/produits/social-analytics/), pour « écouter » ce qui se dit d’une entreprise partout sur la toile…

    Plutot d’accord avec tout ca. Apres, encore faut-il que les entreprises, PME surtout, aient les moyens et le temps pour mettre en place une veille efficace.

    Intéressant et synthétique. Plus de détails sur les outils de surveillance disponibles sur le net auraient été encore mieux :)

    Je suis tout à fait d’accord dans le fond. Notons également qu’il y a de nombreuses étapes à respecter afin de parvenir à bien soigner son e-reputation.

    Ah oui c’est quelque chose de très délicat qui peut prendre beaucoup de temps suivant le nettoyage qu’il y a à effectué

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos du blog

    Jean-Michel Boissière

    Jean-Michel Boissière Comprendre le fonctionnement des médias représente un atout stratégique. Une entreprise ne communique pas malgré mais avec les journalistes. A travers de multiples conseils et illustrations puisés dans l’actualité, ce blog sur les relations entreprises-médias pourra vous éclairer sur la manière de rendre votre communication plus efficace et dynamique.

    Voir leurs profils

    Derniers commentaires

    Archives