Philippe Gloaguen, inventeur du guide du Routard : « Je n’ai jamais eu de patron ».

Routard Impressioniste.jpg
routard.jpg

"Ma motivation d’entrepreneur, c’était l’indépendance en numéro 1. Je n’ai jamais eu de patron. J’apprécie la liberté d’action. Je n’ai jamais bossé en entreprise sauf des stages étudiant chez Jacques Borel ". Philippe Gloaguen, fondateur du mythique Guide du Routard, discute avec moi des valeurs entrepreneuriales.

Outre l’indépendance, la persévérance : il lui en fallu pour imposer son guide en 1973 : "19 éditeurs me l’ont refusé". C’est d’abord une petite maison, Gedalge,  qui l’éditera, mais le petit éditeur fera faillite. Finalement c’est avec Hachette que Philippe Gloaguen signera un contrat, c’est toujours son éditeur 35 ans plus tard. L’idée du Routard, ce fils d’instituteur breton, le doit à ses notes d evoyages prises en allant aux Indes comme c’était la mode dans les seventies et à une suggestion d’un rédacteur en chef mythique de la presse underground de l’époque, Jean-François Bizot, patron d’Actuel. "J’étais le journaliste le moins cher d’Actuel où je travaillais pour voyager : je me logeais dans les campings les auberges de jeunesse etc Jean-François Bizot m’a proposé de faire un bouquin ".

Le ton du guide était résolument moderne, dans l’époque  et tranchait avec les guides compassés (Bleu ou Michelin)  : "Le Routard correspondait à un concept de voyage. Sa naissance a correspondu à l’essor des vols charters, la création de Nouvelles Frontières ou les vols Vacances d’Air France" se souvient Philippe Gloaguen.  Le concept s’est adapté et ne vieillit pas. Il y a 30 ans que le  Routard a franchi la barre du million d’exemplaires vendus par an, et 15 ans les 2 millions d’exemplaires. "Et en 2009 nous avons peu été touchés par la crise. destinations les plus vendues : Londres, Barcelone, Venise ou encore Prague et New-York".

Propriétaire de la marque Rourtard depuis 1975, Philippe Gloaguen a développé aussi un business discret et juteux d’éditeur de bouquins d’entreprise. Il a ainsi depuis 15 ans fait des Routard spécifiques pour Hertz, Total ou même un Routard du Club Med’, "du temps où Philippe Bourguignon était PDG", précise Philippe Gloaguen.

En avril, l’inventeur du Routard a publié un Routard de la Normandie et des impressionistes, un très gros tirage, cofinancé par le Comité départemental du tourisme, pour accompagner le Festival qui se tient de juin à septembre 2010.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 trackbacks

Voici la liste de liens se référant à cette note : Philippe Gloaguen, inventeur du guide du Routard : « Je n’ai jamais eu de patron »..

URL de trackback de cette note : http://blogs.lentreprise.com/esprits_business/2010/05/04/ma_motivation_ctait_lindopenda/trackback/

2 commentaires

  • Pingback:Philippe Gloaguen, inventeur du guide du Routard : "Je n'ai jamais eu de patron".

  • That is known that money makes people independent. But how to act if one has no cash? The one way is to get the lowest-rate-loans.com and car loan.

    J’ai trouvé votre blog par hasard et je l’aime beaucoup. et je vous souhaite une bonne continuation.

  • Pingback:their explanation

  • Pingback:blog.com

  • Pingback:webpage

  • Pingback:pkf financial planning

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos du blog

    Etienne Gless

    Etienne Gless Esprits business, parce qu'entreprendre relève d'abord d'un état d'esprit.

    Voir leurs profils

    Ma présence sur le web

    S'abonner au flux de ce blog

    [De quoi s'agit-il?]

    Catégories

    Derniers commentaires

    Archives