Peugeot, quand on aime on ne compte pas….

Philippe Flamand, publié le

1208832-f9ubvb8elq-whr (2)

Et une, et deux, et trois zéro ou double zéro…. Quand on aime l’automobile gracieuse, agile, confortable, voire explosive, enchainer des essais chez le Lion est un plaisir qui ne se mégote pas. Un peu comme on réalise une dégustation verticale dans le vin voici donc quatre essais des fleurons sochaliens à commencer par le très réussi 5008. On l’avait déjà testé en essence et boite auto, nous prenons le volant cette fois d’une version diesel puissante – moteur 2 litres BlueHDI de 150 chevaux – avec boite méca. Le concurrent redouté du nouveau Volkswagen Tiguan Allspace est solidement armé pour  la bataille. Un peu moins joli que son cadet 3008, l’allongement des volumes nuisant à l’esthétique, le SUV 7 places de Peugeot coche néanmoins et avec brio toutes les cases. Tenue de route, freinage, ergonomie, confort, finition (quels cuirs !), et évidemment mécanique sont au rendez-vous. Rien à redire ! Que des louanges avec en prime ce virtual cockpit lisible et d’une grande simplicité. Bravo.

37092-kt7ohjy2st-whr (2)

Bravissimo également à la 308 GT qui se refait une beauté en adoptant les codes esthétiques de la gamme SUV : nouveau capot aux lignes tendue, calandre verticale avec un lion en son centre et la marque Peugeot sculptée sur le bandeau supérieur, nouvelle signature lumineuse à leds intégrée aux projecteurs, nouveau  bouclier, feux arrière aux trois griffes lumineuses. A l’intérieur La 308 hérite également des nombreuses aides à la conduite (freinage automatique d’urgence, alerte active de franchissement de ligne, régulateur de vitesse adaptatif…) du 3008 ainsi que de son écran tactile central mais malheureusement pas (encore) de son i-Cockpit®. Rageant. Le bonheur ressenti au volant vient surtout du couple parfait formé par le moteur 2 litres BlueHDi 180 chevaux et la nouvelle boite auto à huit rapports EAT8. Un régal !

Si l’on veut un surcroit d’adrénaline alors il faut choisir la 308 restylée dans sa version brutale : GTI by Peugeot Sport  avec le bloc 2,7 litres sous le capot et ses 270 chevaux. Certes on est encore nettement derrière la nouvelle Seat Leon Cupra et ses 300 chevaux, la Honda Civic Type R (320 ch) ou la Ford Focus RS (350 ch) mais c’est quand même violent bien que très civilisé. Avec en prime une relative sobriété polluante : seulement  139 g de CO2 au kilomètre autorisant un malus réduit de 410 euros.

606837-1495o65f4t-whr (2)

Dernier  modèle, le 2008, petit SUV urbain talentueux qui lui aussi a été très légèrement restylé l’an passé avec notamment l’adoption d’une nouvelle calandre verticale. Un peu exigu (surtout dans le coffre) ce compact connait depuis son lancement en 2013 un beau succès. Essayé en version GT Line, la plus luxueuse, qui offre « une ambiance sportive et chic » aux dires du constructeur, le 2008 ne déçoit pas bien au contraire, même si l’on regrette certaines fautes de goût dans l’équipement : pas de frein de stationnement électrique, pas de sièges chauffant, pas de signal d’angle mort. Mais il y a un système de stationnement automatique (en épi et en créneau) et un toit en verre panoramique. Côté mécanique son petit moteur essence 1,2 L Puretech de 110 chevaux et la boite auto EAT6 font merveille. Rien à dire.

Modèles essayés 

Peugeot 5008 Allure, 2,0 L HDI 150 BVM6. Tarif à partir de 37 250 euros. Tarifs gamme essence à partir de 26 700 euros. Tarifs gamme diesel à partir de 28 200 euros.

Peugeot 308 GT 2,0L BlueHDI 180 EAT8. Tarif à partir de 35 950 euros. Tarifs gamme essence à partir de 20 550 euros. Tarifs gamme diesel à partir de 22 800 euros

Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport 1,6 L THP 270 BVM6. Tarif à partir de 38 700 euros.

Peugeot 2008 GT Line 1,2L PureTech 110 S&S EAT6. Tariff à partir de 25 000 euros. Tarif gamme essence à partir de 18 500 euros. Tarif gamme diesel à partir de 19 950 euros.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page