La nouvelle Coccinelle cabriolet joue la star

Philippe Flamand, publié le

La nouvelle coccinelle de Volkswagen nous avait déjà bluffés l’an passé dans sa version sport.

La déclinaison cabriolet en rajoute dans le glamour.

Décapotable en seulement 9 secondes et demie et jusqu’à 50 kilomètres heure (le rêve en ville !), la belle épate par son esthétique décalée. Jusqu’à proposer un couvre-capote permanent qui permet d’affiner son look à condition de vivre dans un pays de sécheresse.

Positionnée résolument sur le marché du revival, la cox cabrio s’offre le luxe de proposer à ses aficionados trois packs stylés – années 50, 60 ou 70 – avec des équipements spécifiques pour affiner son image (jantes, rétro, cuir, etc..).

Mais même en version « standard » la cox séduit. Essayée une nouvelle fois dans sa finition sport avec jantes 18 pouces, elle confirme tout son capital de séduction. Son moteur essence 1,4 TSI de 160 chevaux, admirablement servi par la boite automatique à double embrayage et six rapports DSG6, est plein d’allant et très silencieux, la capote garantissant par ailleurs un véritable confort sonore (grâce à une lunette en verre et une triple épaisseur de toile). Bluffant, le chauffage et la clim qui se connectent-déconnectent automatiquement à chaque mise en œuvre de la capote électrique. Un regret toutefois : l’absence d’allumage automatique des phares.

J’aime bien : le klaxon puissant

J’aime pas : la complexité du système de prise pour connecter son smartphone

Tarifs

Moteurs essence à partir de 20 990 euros

Moteurs diesel à partir de 24 370 euros

 

Modèles d’essai :

Volkswagen Coccinelle cabriolet Sport 1.4 TSI 160 DSG

Tarif : à partir de 30 040 euros

Bonus/Malus : 148 gr de CO2/km + 400 euros

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

Avatar de François

François

Bonjour,

Je trouve cette nouvelle Coccinelle vraiment magnifique. Le design est sobre et totalement intemporel. Elle fait partie de ces voitures qui ne dénoteront pas dans les rues avant plusieurs dizaines d’années, comme par exemple les 406 coupé, Alfa Spider, Austin Mini, Fiat 500 etc.

C’est ça le chef d’oeuvre.

Attention à la boite DSG que vous mentionnez dans votre article, VW est en train d’en rappeler énormément dans le monde pour défaut de conception…


Répondre

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page