Peugeot RCZ 2,0 litre HDI 160 ch : par pure gourmandise !

Philippe Flamand, publié le

Peugeot a très légèrement retouché la face avant de son fabuleux coupé RCZ pour le doter de la nouvelle identité frontale de la marque.

Un changement mineur suffisant toutefois pour réaliser un nouvel essai de cet petit bolide à la française, par pure gourmandise. Car le RCZ apparu sur nos routes en 2009 n’a rien perdu de son attrait. A commencer par son esthétique irréprochable. Si l’avant est donc remis au goût du jour avec en particulier des feux de jour à diode, l’arrière demeure inchangé et conserve toute son élégance.

A l’intérieur même consensus. L’ergonomie des commandes est parfaite, la finition aussi et l’option cuir intégrale (facturée 3350 euros ) en rajoute encore dans le chic avec une planche de bord et des panneaux de porte recouverts. Effet garanti ! Les sièges sport avec appui tête intégré sont magnifiques et d’une excellente tenue.

Un habitacle très élégant

L’équipement est généreux mais avec quelques lacunes (pas de feux de route adaptatifs, pas de régulateur de vitesse adaptatif, pas de détecteur d’angle mort, pas d’affichage tête haute…certains de ces dispositifs étant pourtant disponibles sur d’autres modèles Peugeot ou Citroën…).

Quant à la conduite et à la dimension purement mécanique du joujou, l’appréciation demeure dithyrambique. Tous les voyants sont au vert : tenue de route, freinage, puissance, couple avec le moteur 2 litres HDI de 160 chevaux, confort « sportif », nervosité.

Dommage que le bloc diesel ne dispose pas du fameux « sound system » qui gère la musicalité du moteur.

La version cabriolet – roadster du RCZ ne semble toujours pas d’actualité, même si le carrossier Magna Steyr (par ailleurs propriétaire de l’usine autrichienne où est construit le coupé du lion) a dévoilé au dernier salon de Genève un prototype découvrable du RCZ.

En revanche une version survitaminée « R » de 260 chevaux avec le moteur essence 1,6 litres THP  est annoncée pour la fin d’année.

 

J’aime bien : sa grosse montre rétro sur la planche de bord

J’aime pas : ????? franchement je ne vois pas

 

Fiche technique

 

Tarifs :

Gamme essence à partir de 29 900 euros

Gamme diesel à partir de 32 500 euros

 

Modèle d’essai : Peugeot RCZ 2,0 l HDI 160

Tarif : à partir de 32 500 euros

Bonus/Malus : + 100 euros

 

Note Globale : 18/20

 

Conduite 20/20 (Moteur — puissance, couple, bruit — boîte de vitesse — réactivité, étagement, fluidité commandes — direction — souplesse, maniabilité, précision – freinage)

 

Vie à bord 18/20 (Commandes — ergonomie, esthétique — espace — habitacle, modularité, rangements — volume coffre, visibilité — arrière, avant, latérale)

 

Confort 20/20 (sièges, suspensions)

 

Esthétique 20/20 (extérieur, intérieur)

 

Budget 12/20 (prix d’achat, bonus/malus)

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page