Kia Sorento 2,2 CRDI : à l’américaine

Philippe Flamand, publié le

Le grand SUV coréen cousin du Santa Fe de Hyundai, fait lui aussi peau neuve et confirme la montée en gamme de Kia dans l’univers automobile du groupe. Avec une tendance marquée à l’américanisation.

Plus sobre dans son dessin que le Santa Fe mais aussi plus élégant, le Sorento nouveau a beaucoup de charme et cultive sa dimension familiale.

Immense à l’intérieur, il dispose d’un très grand coffre dans lequel deux sièges supplémentaires sont déployés en un tour de main. Un regret en revanche l’absence de hayon à ouverture automatique. Très bien fini (malgré des plastiques non moussés sur la planche de bord)  très confortable, doté d’un équipement optimum et d’une ergonomie de commandes sans failles c’est incontestablement un colosse taillé pour l’aventure sur bitume version longs parcours autoroutiers. Avec quelques petites bizarreries comme ce frein de stationnement à commande pédestre façon Mercedes pour l’enclencher mais aussi c’est plus rare pour le désenclencher. Pourquoi ne pas proposer un frein de stationnement automatique ? Mystère….

Mais le seul véritable défaut de ce beau SUV coréen réside dans ses faiblesses mécaniques. Son moteur 2,2 litres diesel est mollasson en dépit de ses 197 chevaux. Et la boite auto dotée de trois positions de conduite (normal, sport et confort) ne fait rien à l’affaire. Cette mécanique déjà peu appréciée sous le capot de son cousin coréen Hyundai Santa Fe encoure les mêmes reproches, notamment sur parcours urbain où le SUV se montre peu à l’aise.

Toutefois on le répète son terrain de jeu favori demeure les grandes échappées avec régulateur de vitesse enclenché et coude à la portière, à l’américaine. Et à ce jeu là le Sorento se montre plutôt performant.

 

J’aime bien : son élégance

J’aime pas : l’absence de frein de stationnement automatique

Tarifs

Un seul moteur diesel à partir de 36 140 euros

 

Modèle d’essai : Kia Sorento 2,2 Diesel CRDi 197 ch BVA6 7 places finition ultimate

Tarif : à partir de 47 040 euros

Bonus/Malus : 178 gr de CO2/km + 2000 euros

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page