Chevrolet Captiva et Orlando: balades américaines

Philippe Flamand, publié le

Confortablement installé au volant du nouveau Chevrolet Captiva, on peut se croire l’espace d’un instant au centre de l’action d’une série policière américaine. Agent du FBI en goguette à bord d’un SUV aux vitres teintées… Il faut dire que ce 4X4 badgé Chevrolet est très américain dans son look, son confort et sa conduite.

Pourtant fabriqué en Corée dans les usines Daewoo du groupe General Motors, ce cousin de l’Opel Antara n’est pas commercialisé outre-Atlantique.

La nouvelle version de cet authentique « faux » baroudeur made in USA lancé en 2006 soigne son apparence. Le Captiva a une belle gueule virile avec un zeste d’élégance, façon cow-boy civilisé. La ligne est harmonieuse, la calandre volontaire.

A l’intérieur le constructeur a soigné l’équipement et la qualité de finition sans verser pour autant dans une austérité toute germanique. C’est plutôt plaisant, confortable, pratique…

La boîte auto est un régal de douceur, le nouveau moteur 2,2 turbodiesel de 184 chevaux est patelin, la conduite de l’ensemble harmonieuse pour qui aime la souplesse un rien flottante des gros cubes américains.

Seul reproche l’exiguïté du coffre dont le volume est préempté par la troisième rangée de sièges qui même repliés réduisent la capacité de chargement. À réserver aux familles nombreuses sans bagages…

Reproche identique pour le gros break Orlando, lui aussi doté de sept sièges. Ce cross over familial taillé à la serpe est beaucoup moins harmonieux que son grand frère à traction intégrale. Même si l’intérieur demeure de belle facture et l’équipement correct.

La conduite en revanche est moins souple, surtout en ville, la boîte de vitesse manuelle est dure à manier, la tenue de route imprécise et le freinage limite insuffisant. Sans parler du confort de suspension un peu rude. Bref pas de quoi s’enthousiasmer. D’autant que le moteur 2 litres turbo diesel de 130 chevaux a le souffle un peu court sur parcours routier.
Côté tarifs nos deux véhicules US souffrent d’une pénalisation fiscale due à leurs trop grands rejets de Co2 : 1 600 euros de malus pour le Captiva (174 gr de Co2 par km) et 750 euros pour l’Orlando (159 gr). A ce prix là, mieux vaut opter pour la motorisation supérieure de 163 ch qui boxe dans la même catégorie en boite manuelle.

CHEVROLET CAPTIVA
Tarifs : à partir de 27 890 euros
CHEVROLET CAPTIVA 2.2 VCDi, 184ch BVA AWD
Tarifs : à partir de 35 290 euros
Note globale : 15/20

– Agrément de conduite : 18/20 (moteur, puissance, couple, commandes de boîte, ergonomie, direction, maniabilité…
– Sécurité : 14/20 (freinage, tenue de route)
– Équipements de sécurité : 19/20 (ABS, esp, etc… airbags, phares, régulateur/limiteur de vitessse…
– Confort : 12/20 (sièges, suspension…
– Equipements de confort : 20/20 (GPS, bluetooth, radar de stationnement, caméra de recul)
– Volume : 16/20 (espace habitacle, volume de chargement du coffre)
– Esthétique : 14/20
– Budget : 11/20 consommation, bonus-malus, prix d’achat, options…

CHEVROLET ORLANDO
Tarifs : à partir de 20 200 euros
CHEVROLET ORLANDO 2.0 VCDi, 130ch
Tarifs : à partir de 23 500 euros
Note globale : 13/20

– Agrément de conduite : 12/20 (moteur, puissance, couple, commandes de boîte, ergonomie, direction, maniabilité…
– Sécurité : 8/20 (freinage, tenue de route)
– Équipements de sécurité : 19/20 (ABS, esp, etc… airbags, phares, régulateur/limiteur de vitessse…
– Confort : 12/20 (sièges, suspension…
– Equipements de confort : 10/20 (GPS, bluetooth, radar de stationnement, caméra de recul)
– Volume : 16/20 (espace habitacle, volume de chargement du coffre)
– Esthétique : 12/20
– Budget : 12/20 consommation, bonus-malus, prix d’achat, options…

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page