RENAULT LATITUDE 3,0V6 dCi 240ch Initiale Une beauté métissée aux ambitions démesurées

Philippe Flamand, publié le , mis à jour à

D’entrée de jeu dissipons toute confusion : ce haut de gamme Renault n’est ni un haut de gamme ni tout à fait une Renault.

Copie conforme de la Samsung Motors SM5 commercialisée depuis janvier 2010 en Corée du sud (Renault a repris en 2000 la division automobile du groupe Samsung) la Latitude, ainsi rebaptisée dans l’Hexagone, est en outre une fausse routière qui boxe officiellement dans la catégorie des Mercedes Classe E, BMW Série 5, Audi A6, mais qui n’est en fait qu’une familiale concurrente directe des Citroën C5, nouvelle Peugeot 508 et… Renault Laguna dont seuls 6 petits millimètre la séparent côté empattement.

Plutôt jolie à regarder, bien proportionnée, dotée d’un arrière statutaire (avec une baguette chromée sur le coffre qu’affectionnent les clients asiatiques) la Latitude souffre en revanche d’un habitacle un peu passe partout (dans ce segment d’automobiles en tout cas). Tristoune et bien loin du design contemporain de feu la Vel Satis, laquelle avait d’autres défauts…
Spacieuse, y compris pour les bagages, la métis franco coréenne est très correctement équipée avec quelques bonus en version Initiale : massages sur le siège conducteur mais pas sur le siège passager au contraire de la nouvelle Citroën C4, ioniseur d’air (ne me demandez pas à quoi ça sert !), très beaux sièges en cuir…

Certaines lacunes sont en revanche très regrettables comme l’absence d’affichage tête haute, de surveillance d’angle mort, de régulateur de vitesse adaptatif…

Ses qualités intrinsèques la Latitude les revendique en revanche dans le domaine purement mécanique de l’automobile ce qui est après tout la base.

Très agréable à conduire aussi bien sur autoroutes qu’en ville où elle fait preuve d’une grande maniabilité, elle bénéficie avec son moteur V6 dCi couplé à la boite automatique à six rapports d’un attelage remarquable, à la fois souple et réactif.

Confortable par la qualité de son amortissement la Latitude souffre en revanche d’un niveau sonore élevé dû au bruit de roulement sur longs trajets.
Positionnée à l’évidence comme arme de conquête à l’international, cette grosse berline séduira sans doute chez nous la clientèle des chauffeurs de taxis par son élégance et ses dimensions (20 cm de plus en longueur et en largeur qu’une Laguna).

A condition que sa longévité ne soit pas entachée par les graves accidents de parcours qu’a connu en son temps la Vel Satis.

RENAULT LATITUDE 3,0V6 dCi 240ch Initiale
Tarifs : à partir de 32 500 euros
Note globale : 17/20

– Agrément de conduite : 20/20 (moteur, puissance, couple, commandes de boîte, ergonomie, direction, maniabilité, visibilité…
– Sécurité : 20/20 (freinage, tenue de route)
– Équipements de sécurité : 19/20 (ABS, esp, etc… airbags, phares, régulateur/limiteur de vitessse…
– Confort : 16/20 (sièges, suspension…
– Equipements de confort : 18/20 (GPS, bluetooth, radar de stationnement, caméra de recul)
– Volume : 16/20 (espace habitacle, volume de chargement du coffre)
– Esthétique : 14/20
– Budget : 12/20 consommation, bonus-malus, prix d’achat, options…

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page