Renault Wind: pas très jolie mais attachante…

Philippe Flamand, publié le , mis à jour à

J’étais je l’avoue sceptique, pour ne pas dire peu enthousiaste.
Certes j’avais lu tout le bien écrit par mes confrères sur ce drôle de petit roadster de la marque au losange, mais très franchement son look était pour moi d’emblée un véritable obstacle.
Une semaine d’essai plus tard mon avis a changé en bien (il n’y a que les imbéciles qui… ) avec toutefois de GROS bémols qui demeurent.
Globalement je persiste et signe : la Win est une voiture plutôt moche. A croire que Renault a définitivement abandonné toute velléité esthétique, lui qui a pourtant révolutionné un temps le design automobile.
Toutefois cette dérivée sportive de la Twingo affirme une identité forte avec quelques détails plutôt réussis : la face avant qui reprend les canons de la marque, l’arrière avec le sur-coffre servant de becquet et ses deux bossages, les coques de rétro chromées.
En revanche de profil, la Wind s’apparente à une voiture de Barbie mal dégrossie.
A l’intérieur même constat mitigé : l’espace est compté avec seulement deux places et pas même la possibilité de loger sa veste ou son sac derrière le siège. Sièges baquet au demeurant d’un très grand confort et qui offrent un maintien parfait. Petit pare-brise, pare-soleil ridicules, plastiques toc hérités de la Logan, l’ensemble fait cheap et bien loin du fun que l’on serait en droit d’attendre d’un tel véhicule qui cible une clientèle jeune. Que dire des réglages de sièges manuels, antédiluviens : impossible par exemple de régler la hauteur de l’assise sans sortir du véhicule ! Les commandes sont à l’avenant : lève vitres sur le tableau de bord, commandes des rétro SOUS le tableau de bord, limiteur de vitesse et cruise control à côté du levier de vitesse. Bref rien là de très ergonomique. L’équipement en revanche est correct : allumage automatique des feux et capteurs de pluie, radar de recul et sièges chauffant en option (mais pas de GPS). Hélas aucun espace de rangement n’est disponible hormis les deux bac de contre portes et il est impossible de déposer en toute sécurité son smartphone – pourtant connectable par bluetooth au système audio et rechargeable grâce à une prise ad hoc.
Si le volant offre une agréable prise en mains, et la direction une bonne précision, la visibilité arrière – inexistante – et avant – intuitive – ne facilitent pas la conduite. Derniers points noirs : le confort, très, très spartiate, le freinage, incertain et le bruit du moteur trop présent (de même que quelques cliquetis intérieur désagréables….)
La Wind dispose en revanche de sérieux atouts pour convaincre sa cible de clientèle : à commencer par une tenue de route impeccable, un moteur essence (1.6, 133 ch) tonique et rigoureux, une boite de vitesse à manier avec délicatesse mais somme toute agréable. Autre point fort de ce roadster façon targa, un toit escamotable très facilement en seulement 12 petites secondes et un grand coffre qui reste vaste même une fois le toit replié. Idéal pour partir en week end en été.
Enfin dernier atout mais de taille : le prix. A partir de 19 500 euros (17 500 euros avec le moteur essence 1.2 TCe de 100 ch). Difficile de faire mieux pour s’amuser en temps de crise !

RENAULT WIND
Exception 1.6 16V 133 Euro5
Tarifs : à partir de 17 500 euros

Note globale: 11/20

– Agrément de conduite : 11/20 (moteur, puissance, couple, commandes de boîte, ergonomie, direction, maniabilité, visibilité…
– Sécurité : 12/20 (freinage, tenue de route)
– Équipements de sécurité : 17/20 (ABS, esp, etc… airbags, phares, régulateur/limiteur de vitessse…
– Confort : 14/20 (sièges, suspension…
– Equipements de confort : 7/20 (GPS, bluetooth, radar de stationnement, caméra de recul)
– Volume : 10/20 (espace habitacle, volume de chargement du coffre)
– Esthétique : 2/20
– Budget : 13/20 consommation, bonus-malus, prix d’achat, options…

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page