Citroën C5 3.0 Hdi : du plaisir en plus, du C02 en moins

arnaud, publié le

Monsieur Citroën, vous m’avez bluffé ! Lorsque j’ai poliment demandé à essayer la nouvelle version de la C5 V6 Hdi, je m’attendais juste à la trouver un peu dynamisée par les 30 et quelques chevaux supplémentaires. Mais vous nous l’avez transfigurée, votre routière star ! Grâce en soit rendue à ce vrai nouveau moteur qu’est le turbodiesel 3 litres, au lieu du « petit » 2,7 litres inauguré sous le capot de la 607 puis de la C6, chez PSA.

Ne vous fiez pas aux chiffres de puissance. Certes, les 240 chevaux sont bien là, mais c’est la fluidité de cette mécanique, cette souplesse doublée d’une discrétion impressionnante, qui impressionne le plus le conducteur. Et en plus, la consommation a été optimisée, de même que les émissions polluantes : elles sont amenées à 195 g de CO2/km (au lieu de 223), avec donc un malus écologique qui diminue de 1 600 à 750 euros. C’est un peu le même phénomène que notre expérience de fin d’été avec le nouveau D5 Volvo 205 chevaux.

Renault avait pris de l’avance en la matière, avec son 3.5 dCi. Elle vient de fondre comme neige au soleil.

Et comme en termes d’agrément de conduite et de look, il n’y a, en tout cas pour moi, pas photo entre la C5 et une Laguna, vous savez désormais chez qui se trouve la reine des routières familiales tricolores…

A partir de 40 150 euros (41 250 euros en break).

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page