Alfa, Lancia : forza Italia

arnaud, publié le

Alfa MiTo, Lancia Delta : les Italiennes nouvelle génération viennent metytre du piment sur le segment des compactes. L’ami Philippe Fmamand s’est sacrifié — si, si… – afin de savoir si ces séduuctrices avaient le même tempérament de feu que leurs glorieuses aînées.

 C’est l’été, quoi de plus naturel que de mettre le cap sur l’Italie. Deux voitures, un seul moteur et quel moteur…. Le « petit » 1.4  T-jet essence turbo du groupe Fiat déjà rodé sur les Bravo et Grande Punto Abarth et qui équipe désormais l’Alfa MiTo et la Lancia Delta. Une mécanique époustouflante à géométrie variable : 120 chevaux sur la Lancia, 135 sur le micro bolide Fiat 500 Abarth et 155 sur la MiTo. Oui, 155 chevaux, de quoi booster cette concurrente des 207 et autres Renault Clio. Quand on pense qu’il y a encore dix ans il fallait près de 2 litres de cylindrée pour atteindre péniblement 120 équidés, et encore sur des modèles sport, on mesure le chemin parcouru sur le terrain du progrès mécanique…. A l’arrivée une vraie Alfa qui redonne du plaisir de conduite avec des montées dans les tours réjouissantes, des accélérations vives, une boite 6 très bien étagée et un joli timbre de voix. Surtout lorsque l’on place le sélecteur du système de conduite DNA  (Dynamic, neutre ou all weather) sur la position sport qui agit sur le moteur (le couple passe de 206 Nm à 2000 tr/mn à 230Nm à 3000 tr/min), les freins et la direction. A l’intérieur pas de chichi même si l’équipement est généreux (ESP, 7 airbag de série….). Côté confort c’est rude, un peu trop trépidant…La finition est correcte, plutôt sympa en version Selective avec une planche de bord façon carbone, une sellerie cuir, des seuils de portes alu et une sortie d’échappement chromée. D’ailleurs outre ses avantages mécaniques, la MiTo se distingue également sur le plan esthétique avec une jolie petite bouille qui ne passe pas inaperçue. Inspirée à l’évidence du joyau de la marque (la 8c) cette Alfa revendique sa naissance par ses formes galbées et sa mine espiègle. Une belle réussite qui devrait encore s’affirmer à la rentrée avec le nouveau moteur Multiair du groupe Fiat dévoilé à Genève. La MiTo sera la première italienne à en bénéficier avec une puissance de 170 ch et un système Stop and Start Alfa MiTo à partir de 15000 euros

 

La Lancia itou….

Fidèle à la devise Fiat « ne changeons pas une mécanique qui gagne » Lancia a également glissé le 1.4 T-jet sous le capot de sa Delta. Dans la version 120 chevaux cette mécanique conserve une étonnante vivacité qui font de cette Delta new look la digne héritière de ses ancêtres. Avec en prime 155g de CO2 /km de rejets qui évitent toute pénalisation par Malus. A signaler une remarquable boite de vitesse à 6 rapports dont le maniement est d’un très grand confort. Spacieuse, elle est aussi très bien équipée avec notamment une surassistance de direction Dualdrive pour la ville et un système d’aide au stationnement (un radar calcule la trajectoire optimale pour permettre à Delta de se garer toute seule entre deux voitures). Reste qu’avec sa  carrosserie cinq portes mi-break de chasse mi-berline et sa ligne angulaire, la Delta possède un physique pour le moins difficile. Je ne suis pas fan, ma femme adore….

Lancia Delta à partir de 21 800 euros

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page