Renault Laguna V6 dCi : le diesel, c’est du sport (?)

arnaud, publié le

 Depuis le temps qu’on l’attendait, cette nouvelle Laguna au fameux moteur dCi de 235 chevaux. Dans le haut de gamme diesel, les françaises étaient désormais à la traîne, avec leurs six cylindres peinant à franchir la barre des 200 chevaux. 

Plus de 230, voila qui rapproche la routière Renault des référeces allemandes. En tout cas en termes d »énergie. De fait, on en produit à revendre sous le capot. Cela étant, le conducteur   peine à trouver — au-delà de la puissance et du couple— une vraie personnalité à cette mécanique, contrairement à ce qui émane dès le premier contact avec un 3.0 d BMW ou un 3.0 tdi du groupe Volkswagen.

La source de plaisir qui fait la différence, le grands rouleur devra la chercher ailleurs. Pas de problème sur le coupé : le comportement routier exceptionnel, grâce aux quatre roues directrices, vous transporte d’aise à toutes les allures, surtout les plus soutenues, et sur tous les terrains, surtout les plus sinueux !

On touche là à ce que Renault sait faire de meilleur.

Le bilan, quoique très honorable, est un brin plus mitigé en descendant du break, ainsi survitaminé. Il est moins vif que le coupé sur les petites routes de campagne, mais nul ne songera à le lui reprocher. il est des plus sereins sur autoroute, terrain de prédilection d’une telle familiale performante… Jusqu’au moment où l’on réalise que l’on roulerait pratiquement aussi bien avec une version GT 180 chevaux. certes, il vous manquerait la sonorité plus ronde du 6 cylindres, et la boîte automatique. Mais si vous regardez du côté budgétaire, la GT vous coûterait près de 10 000 euros de moins.

Voila  sans doute un vrai handicap commercial pour ce vaisseau étendard de la gamme Laguna. Ajoutez y lqu’il est de plus en plus difficile d’assumer, pour la fiscalité et dans le regard des autres, le choix d’un six cylindres, et de ses émissions polluantes… Vous comprendrez par anticipation pourquoi les breaks laguna V6 dCi risquent de ne pas être si nombreux sur nos routes.

Break : à partir de 42 000 euros.

Coupé : à partir de 43 000 euros.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page