Compactes diesel : viva l’Impreza

arnaud, publié le

Depuis que la Legacy a remporté notre prix de la voiture de PDG de l’année (lire L’Entreprise de décembre dernier, et mes « posts » sur le sujet), je passe de nouveau en revue l’ensemble de la gamme Subaru. En particulier les modèles bénéficiant du nouveau moteur boxer diesel 2 litres de 150 chevaux. Il m’a convaincu sur le Forester, dont vous lire prochainement un essai plus détaillé. Il m’a séduit dans l’Outback, au menu de notre prochain numéro. La version surélevée du break Legacy devient désormais le seul SUV à ne pas subir de malus écologique. Un concurrent redoutable pour la Volvo XC 70, donc vous savez que c’est l’une de mes familiales préférées.

Mais j’ai découvert aujourd’hui une nouvelle variation autour de ce moteur plein de fougue et de classe : la nouvelle Impreza. Quelques dizaine de kilomètres m’ont enthousiasmé. Voilà une sérieuse prétendante au titre de meilleur compacte turbopdiesel du marché. Le seul défaut que je lui ai trouvé pour l’instant est un rayon de braquage un peu trop important.

Pour le reste, on ne lui voit guère de rivale, sauf à aller chercher des BMW 120 d ou des Audi A3 Tdi 170 chevaux, sensiblement plus onéreuses. Et dans les deux cas, on n’aura pas les quatre roues motrices qui sur les chaussées de ce début janvier, vous donnent une marge de sécurité des plus appréciables. La suite dans un prochain numéro, mais si vous avez l’occasion de découvrir cette jolie japonaise chez un concessioonnaire » Sub », n’éhésitez pas !

 A partir de 26 500 euros.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page