Fiat 500 : au volant de la voiture de l’année

arnaud, publié le

Depuis son essai de la Maserati GT, mon compère Philippe Flamand, rédacteur en chef de votre magazine préféré, est un peu devenu notre envoyé spécial dans l’Italie automobile. Une terre de contraste, puisque, après la nouvelle bellissima du grand luxe transalpin, il a pris le volant de la carinissima piccolina (petite toute mignonne, en traduction simultanée) qui révolutionne l’entrée de gamme : la Fiat 500. La citadine à la mode, au point d’écliser la Mini, et la voiture de l’année. Un titre apparemment mérité. Le commentaire de Philippe : « elle a tout d’une grande… sauf le prix ».

Le problème avec les essais, c’est qu’en bout de course, toujours, il faut rendre les voitures. Normal. Cette fois-ci j’ai dû passer plusieurs heures à tenter de convaincre ma femme qui refusait obstinément de me redonner les clefs. Elle avait baptisé « notre » 500 d’emprunt « choupette ». C’est vous dire….Evidemment l’engin a du charme (je parle de la Fiat…). Et le sous titre du lancement opéré à grand renforts de teasing médiatiques aurait pû être « chronique d’un succès marketing annoncé ». Il faut dire que Fiat a mis les petits plats dans les grands (ou l’inverse) pour réussir ce coup d’éclat revival. Et c’est un coup de maître.

La 500 est belle, customisable à l’envie avec 12 teintes de carrosserie, 15 habillages intérieurs et une pléthore de jantes, stickers et accessoires). Très agréable à conduire (en dépit d’un niveau sonore élevé dans l’habitacle) avec sa façon de virer à plat comme un kart (façon mini) elle fait montre d’un joli tempérament urbain grâce à son moteur 1,4 litres essence de 100 chevaux. Nerveuse, servie par une boite manuelle six vitesses bien étagée (la boite auto dualogic n’est pas encore disponible en France), cette mécanique énergique bénéficie en outre d’un freinage performant qui rend l’ensemble sécurisant. Côté sécurité d’ailleurs « elle a tout d’une grande » avec pas moins de sept airbags de série (avant, latéraux, toit, genoux) et des systèmes électronique d’assistance en veux tu en voilà : ABS avec EBD, ESP, ASR, HBA, j’en passe et des meilleures….

Comme abondance de biens ne nuit pas le jury européen du trophée 2008 de la voiture de l’année a élu la pitchoune devant la Mazda 2 ( nous vous en reparlerons bientôt) et la nouvelle Ford Mondeo. Une notoriété qui risque encore d’accroître les délais de livraison déjà élevés : comptez six mois si vous refusez les modèles en stock et optez pour la personnalisation à outrance. Mais dans ce cas attention la facture chiffre vite et l’italienne a alors une fâcheuse tendance à se la jouer à l’allemande.

Fiat 500 à partir de 10 700 euros.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

3 commentaires

Avatar de Grez

Grez

« avec pas moins de set airbags de série ». Set airbags??? l’as vilènnes fote d’aurtografe.


Répondre

AUTOACBC

C’est un peu comme au restaurant,une addition élevée avec un repas de qualité est vite oubliée…Quand on aime on ne compte pas, faisons nous plaisir!!


Répondre

Avatar de arnaud

arnaud

C’est ce qui arrive parfois lorsque l’on veut aller aussi vite que les voitures que nous essayons…
Nous sommes revenus dans le droit chemin. Mille fois pardon.
Merci pour votre vigilance.


Répondre

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page