Eco-pastille automobile : êtes-vous prêt à rouler « vert » ?

arnaud, publié le

L’éco-pastille automobile annoncée en fin de semaine dernière par le gouvernement va changer sérieusement la donne du marché automobile, pour les particuliers, mais aussi pour les entreprises, ô combien.
L’impact budgétaire de cette mesure -s’ajoutant à celui de la taxe sur les véhicules de société, elle aussi conditionnée pour partie par la taille et les émissions polluantes des véhicules- ne peut qu’inciter les dirigeants à y réfléchir à deux fois avant de choisir leur voiture statutaire, ou celle de leurs collaborateurs.
La mesure deviendra effective dès le 1er janvier. C’est le moment de vous exprimer.

La note va être salée. Pour certains : tous ceux qui sont adeptes du 4X4 ou des berlines traditionnelles de grosse cylindrée. Les automobilistes qui, à partir du 1er janvier 2008, achèteront un véhicule émettant plus de 160 mg de CO2 au kilomètres seront assujettis à une taxe dont le montant variera en fonction du niveau de pollution du véhicule.

Et cette variation sera du genre exponentielle. De 200 euros pour un modèle dépassant de justesse la barre fatidique des 160 mg à 2 600 euros pour les hauts de gamme comme les berlines équipées de motorisations un peu généreuses ou encore les 4X4. Difficile d’acquitter une telle facture supplémentaire sans sourciller. D’autant que d’un autre côté, les véhicules les plus rasionnables en termes d’émissions polluantes bénéficieront, eux, d’un avantage sonnant et trébuchant : de 200 euros, là encore pour des berlines compactes équipées de moteurs peu gourmands et dotés avec filtres à particules, jusqu’à 1 000 euros pour les petits « chameaux » urbains comme la Fiat 500.

Mine de rien, l’impact sur les flottes d’entreprise risque d’être important, car certaines voitures au positionnement marketing légèrement décalé par rapport aux stars actuelles du marché pourraient tirer leur épingle du jeu. Prenez la Citroën C4, qui peut désormais vous garantir un bonus « vert » grâce à ses motorisations Hdi FAP, tout en vous offrant un confort supérieur aux normes de la catégorie si vous l’achetez en configuration « full options ». Elle devient une alternative d’autant plus crédible à certains milieux de gamme. Idem chez Renault, où entre une Mégane et une Clio III, il n’y a plus vraiment photo. Et si vous êtes adepte de Volkswagen, vous regarderez peut-être la Polo de plus près, avant d’investir dans une Golf Tdi classique…

Les jurés de notre Grand Prix de la voiture de PDG de l’année ne s’y sont pas trompés en couronnant la Mercedes Classse C, notamment en raison de sa facture « verte » raisonnable. De plus en plus, la voiture du dirigeant aura sans doute ce genre de gabarit, et d’émissions polluantes. Question de respect, de l’environnement… et du budget de l’entreprise…

Et vous, commencez-vous à faire ce genre de comptes en vue de votre prochain investissement « auto » ?

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

3 commentaires

Avatar de Maestri

Maestri

Bonjour,
Au délà de l’entreprise l’affaire des « vehicules verts » est à mon avis une très grosse pantalonnade propre de ce pays qui marche sur la tête. Alors, avec cette politique à trois concernant les transport: Sarko, Borloo et l’incroyable et eficace ministre des transports on pays 1000 ou 2000 euros une seule fois et on a le droit de polluer pendant la durée de vie d’un 4×4 par exemple c’est à dire 15 ans!! Je dit ce gouv. est à la botte de constructeurs depuis toujour…et des pétroliers bien entendu.


Répondre

Avatar de kustom-doc

kustom-doc

rouler vert pour que l’etat et les constructeur eu se remplisse de billiet verts non
fau pas me fair rigoler ces pas la france qui changera le monde quand on voie l’asie et les etats-unis comment il pollue .
je suis de ces personne qui prefere s’amusé au volants que s’endormir car dormir ces dangereux.
et pour sa il fau de vrai voiture comme celle si

http://kustom-doc.site.voila.fr/


Répondre

AUTOACBC

Vivant en Espagne, pourriez vous m’éclairer? L’argent récolté? comment va t-il être reinvestit?

Merci


Répondre

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page