Corvette Z 06 : quand les américaines se déchaînent

arnaud, publié le , mis à jour à

Emotion en direct live : vous êtes au volant d’une voiture et vous savez que vous êtes en train de vivre une expérience qui va vous marquedr durablement. C’est ce que j’ai vécu récemment en essayant la Corvette Z 06. La plus puissante jamais produite (505 chevaux !). La plus grisante aussi.

Vous le savez maintenant, j’aime les américaines. Les vraies. Celles qui ont un look et une conception mécanique, avec un moteur V8 de 5 litres au moins comme pierre de touche, vous garantissant votre dose massive d’Americana. En clair : un couple énorme dès les plus bas régimes, un vrombissement du genre « Je déborde de chevaux et j’assume », une carrure massive façon quaterback près pour le Superbowl… De ce point de vue, depuis plus d’un demi-siècle, le fin du fin, le truc ultime, c’est la Corvette. America’s car, l’a-t-on surnommée outre-Atlantique. J’en suis fan depuis que je suis tout petit, et c’est le cœur battant que je me suis rendu chez nos amis de Cadillac-Corvette France, qui ont bien voulu me confier quelque jour la dernière-née de la lignée. Une déclinaison ultra-sportive de la génération C6, baptisée Z 06. Mais sa véritable identité est dévoilée par des petits monogrammes sur le ailes avant : 505 HP. Eh oui, voilà la plus sportive des américaines qui franchit la barre des 500 chevaux, grâce à ses 7 litres de cylindrée.
→ Vous reprendrez bien un peu de légende ? Je suis déjà prêt à parier que dans l’histoire de la Corvette, on parlera vite de cette Z06 avec autant de tremolos dans la voix que pour la légendaire Stingray de 1963. Car cette american idol de 2006 a tout : la ligne, la mécanique, capable de rouler et repartir énergiquement sur un filet de gaz, à l’américaine, mais aussi de monter en régime rageusement, presque comme une italienne, et même la facilité de conduite. En tout cas pour un engin .à la puissance fondamentalement déraisonnable.
→ Cheval sauvage : c’était l’impression que m’avait laissée la Corvette C6, avec ses 400 chevaux « seulement » qui m’avaient très ludiquement (pour moi, moins pour le passager !) fait partir en survirage à chaque accélération un peu forte en sortie de virage serré, l’essayeur craignait un peu de passer un week-end digne d’un professionnel du rodéo. Que nenni. Cette Corvette a réussi à devenir toujours plus puissante, et en même temps facile à dompter, tout en vous offrant 10 fois plus de sensations que 95% de la production mondiale.
→ Certes, mieux vaut savoir conduire une propulsion, quand vous vous retrouvez sous une pluie battante sur une départementale, que les énormes roues ne demandent qu’à se transformer en planches de surf et qu’il vaut mieux ne pas laisser la bride sur le cou aux chevaux déboulant dans votre dos. Mais même si elle préfère le temps sec, cette beauté ravageuse n’a rien d’une capricieuse. Elle se mérite, c’est tout. Mais ensuite, on n’a plus envie de la quitter.
→ Le budget ? Le ticket d’entrée eest cher en valeur absolu : 82 250 euros. C’est sensiblement plus que la C6. Mais l‘écart en prestations est plus spectaculaire encore, bien au-delà des 105 chevaux d’écart. Et surtout, si on compare à d’autres supercars de plus de 500 chevaux, soit plus prestigieuses (Ferrari F 430 : autour de 150 000 euros ), ou plus exotiques encore (Lamborghini Murcielago : Yplus de 140 000 euros) on se dit que cette Corvette a tout d’une (très) bonne affaire. Le low cost du coup de folie, quoi ! Moi, le concept me séduit. Et vous ?
(Lire également l’essai et un bilan chiffré dans L’Entreprise de juillet-août, en kiosque le 4 juillet)

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

11 commentaires

Avatar de Andrei  Kebkalo

Andrei Kebkalo

Mais bordel, c pas 5, c 7 litres.


Répondre

Avatar de Arnaud Le Gal

Arnaud Le Gal

Réponse à Andrei
Du calme, cher ami. Prenez le temps de lire précisément. Le 5 litres dont je parlais ne concernait pas la seule Z 06, amsi les américaines en général. Pour moi, les choses sérieuses commencent à partir de 5 litres de cylindrée. Avec une exception pour le V8 Ford 289 des années 60, qui fit les beaux jours de la Mustang et, revu par Shelby, de l’AC Cobra.
Je sais bien que la Z06 a poussé le curseur jusqu’à 7 litres. C’était indiqué dans notre dernier numéro. Mais pour vous faire plaisir, je l’ai reprécisé dans ma note.
Sans rancune. Et bonne route.


Répondre

Avatar de GUEUDELOT Fabien

GUEUDELOT Fabien

Existe-elle en automatique et, si tant est, à quel prix ?


Répondre

Avatar de Vincent Renard

Vincent Renard

La Z06 n’existe qu’en version boîte manuelle 6 rapports, les seules options sont le GPS et la couleur!
Vincent Renard, Directeur Commercial, Cadillac & Corvette France


Répondre

Avatar de Roland

Roland

Je suis fan d’américaines, genre Mustang GT 500 et autres Charger ou Challenger, mais pour moi, le must est tout de même la Corvette. Mes préférées: La C3 pour le look « Monster », la C5 pour la classe sportive et bien évidemment les C6 et Z06 qui sont très très belles. J’ai roulé une C5 à Honolulu et là, je vais rouler une c6 durant 3 jours pour le week-end de mon mariage. J’ai réussi à trouver une C6 cabrio en location, ce qui est une vraie gageure en Suisse, et ce pour un prix plus que raisonnable. Bref, merci Corvette de nous faire rêver autant. Salutationsà tous.


Répondre

Avatar de daniel

daniel

bonjour je suis un fan de corvette moi jai une 1963 slip 327 365 inj et une 1967 427 435 coupe et une zo6 2006 sais ma 23 neuf merci et bonne journe je suis du quebec


Répondre

Avatar de daniel

daniel

ha oui la zo6 sais bien jai une 427 435 hp 1967 corvette coupe que jaime bien jaime aussi ma zo6 2006 merci bonne route daniel


Répondre

Avatar de greg

greg

pour voir une corvette une belle allez sur se blog
Moteur 5.7l NEUF (5.000kms), préparation 350cv
Boite auto 3 vitesses + radiateur d’huile.
Collecteur admission Offenhauser, carbu Holley 650 4 corps
Allumage électronique echp 4/1 pots latéraux.
Radiateurs huile moteur et boite
Coupe circuit, démarreur a poussoir, 2 harnais.
Train av et ar Silent blocs uréthane, lame, ressorts et pont neufs.
Gros freins jantes alu pneus Good Year 240 – 255
http://corvette1971.skyblog.com/


Répondre

Avatar de Yves

Yves

Je possède une C6 qui me donne de grandes sensations, de plus la ligne de cette Corvette est superbe,a faire rougir les ferraris,Lamborghinis !!
J’attend pour ce mois de mai ,ma Corvette Z06 .J’imagine le plaisir que je vais avoir avec cette magnifique auto mythique. Je suis un passionné de belles voitures sports .A 73 ans , cette passion est toujours aussi forte en moi, d’autant qu’a bord de cette Corvette j’ai le sentiment d’avoir 15 ans de moins! Et puis, par miracle mon mal au dos disparait.


Répondre

Avatar de daniel

daniel

bonjour je suis un passione des corvette depuit 57 ansjai eu une 1969 noir neuf 427 435 et jai une c4 1986 neuf que jai encore bonne journe daniel


Répondre

Avatar de eric h

eric h

et ben je viens de realiser mon reve , Z06 de mai 2007 , geniale sauf que… le pont ar commence a canner … a 10 000 kms … parait que c’est la maladie … youpi.


Répondre

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page