Land Rover Discovery : vraiment au top en diesel

arnaud, publié le , mis à jour à

Je dois vous confesser une chose : il m’arrive d’avoir des idées reçues. D’après l’une d’entre elles : le meilleur des Land Rover Discovery, puisqu’il est l’héritier direct du Range Rover originel, ne pouvait avoir qu’un V8. J’ai donc tardé à prendre en main, sur longue distance, un Disco turbodiesel. J’ai eu tort : à l’usage, c’est lui qu’il faut avoir.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, selon le vieil adage. Tant mieux pour moi. Car je viens de réviser mon jugement sur le Land Rover Disvovery. J’avais gardé un souvenir un peu mitigé de la version V8, regrettant notamment une discordance entre son châssis plutôt placide et son moteur d’origine Jaguar, aux 299 chevaux plutôt joueurs. J’avais donc un léger a-priori en montant à bord d’un Disco 3 en version turbodiesel, que je n’avais que fugacement pris en main. Mais au fil d’un bon périple, sur terrain cvariés, j’ai été bluffé. Bon sang, mais c’est bien sûr, c’est dans cette configuration que le baroudeur (de luxe, quand même) anglais donne sa pleine mesure.
→ A force d’aller chercher du haut de gamme pour faire rêver les dirigeants d’entreprise qui nous lisent, je suis tombé dans le piège de la surenchère. Pas très british, j’aurais dû y pênser. Le Land préfère les solutions simples, si leur supériorité est évidente. C’est le cas ici. La rondeur et l’énergie inépuisable des 190 chevaux dopés au gazole, la pointe de noblesse procurée par sa motorisation 6 cylindres (là où un Nissan Pathfinder mise sur un 4 cylindres), conjuguées à un châssis imperturbable en toutes circonstances, et à un habitacmle aussi vaste que cossu en font une remarquable machine à rouler. Et le plus abouti des 4X4 sept places, (en attendant l’Audi Q7, même c’est plus cher, et à tester en hors piste).
→ Le Disco dévore l’autoroute avec constance, surtout aux vitesses légales en France. Il est à l’aise sur départementales, avec la capacité de dépasser sans souci. Et en tout terrain, conformément à la tradition familiale, il est souverain. Pouvoir gravir une côte escarpée, défoncée et pierrailleuse, en famille, avec l’impression d’être assis dans le fauteuil en cuir de son salon chesterfield est une sensation dont on ne se lasse pas.
Prix : à partir de 40 500 euros

→ P.S. : Ah oui, si j’ai repris en main ce Disco, c’est pour un comparatif avec le tout nouveau Jeep Commander. Un autre engin intéressant. Vous en saurez plus bientôt. Et pour le face à face, rendez-vous dans L’Entreprise de juillet.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

2 commentaires

Avatar de pier

pier

est-ce que la land rover discovery est disponible au quebec canada, et est-ce possible de se la procurer et voudrait savoir le prix achat.


Répondre

Avatar de ruddy

ruddy

c vrai c’est trop top ce v8 . tu sens que y’a du jus la dessous et puis rien de plus plaisant que la mélodie d’un huit cylindres


Répondre

A propos du blog

Philippe Flamand

Philippe Flamand Le blog auto de Philippe Flamand, rédacteur en chef du magazine L'Entreprise.

Voir leurs profils

L'ENTREPRISE SUR LE WEB

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Catégories
Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page